La fiesta à 300 000 euros de Pôle emploi

Les chômeurs seront ravis de l’apprendre : c’est la fête à Pôle emploi !

Pas pour leurs allocs, qui ont encore diminué avec la réforme de l’an dernier, mais pour les hauts cadres de l’organisme public. Le 17 juin, Pôle emploi Ile-de-France s’est offert un « séminaire managers » au Stade de France pour communier avec ses cadres dirigeants dans l’esprit de sobriété qui présidait à la réforme.

Accès aux tribunes basses, cocktail, scène installée sur la pelouse et écran géant : un sé­minaire boulot-boulot auquel étaient invités au moins 1 100 forçats. « Une véritable armée mexicaine », sourit un ancien conseiller. Un « événement exceptionnel » qui n’a provoqué aucun débordement aux abords du stade, puisqu’il était organisé dans la plus grande discrétion.

Rigueur au chômage

C’est que la note d’une telle sauterie n’est guère présentable pour les cotisants. Contactée par « Le Canard », la direction régionale de Pôle emploi évoque des prix « conformes [à ceux] pratiqués en région parisienne ». En l’occurrence, « 260 euros par invité, hors taxes ».

Vu l’affluence, la douloureuse atteindrait donc au moins 286 000 euros — toujours sans les taxes. L’équivalent, relèvent certains mesquins, de vingt ans de l’allocation chômage moyenne, qui, elle, s’élève à 1 260 euros brut par mois.

En interne, l’affaire provoque quelques remous : « C’est de l’argent public qui devrait être consacré à l’accom­pagnement des demandeurs d’emploi, s’étouffe un syndica­liste, membre du CSE de l’éta­blissement public. C’est d’au­tant plus choquant que la dernière réforme tape fort sur les plus précaires, à savoir les intérimaires, soi-disant pour nous faire faire des économies. »

Dans un rapport paru en 2020, la Cour des comptes pointait les « excès » de Pôle emploi dans la gestion de ses ressources humaines très qualifiées.

On y apprenait, par exemple, que le salaire minimum d’un directeur régional était fixé depuis 2014 à 7 950 euros brut par mois, sans compter les avantages en nature. Et les sorties en plein air…


Article signé des initiales L. C. Le Canard Enchainé. 29/06/2022


4 réflexions sur “La fiesta à 300 000 euros de Pôle emploi

  1. bernarddominik 06/07/2022 / 13:23

    C’est pareil dans les grandes entreprises, les cadres (pas tous, les cadres techniques sont rarement invités), les managers comme ils les appellent, sont invités chaque année à des sauteries, hôtels de luxe, châteaux… en France les « managers » sont particulièrement soignés par les directions.
    Lamentable.a l’image de notre état.

    • Libres jugements 06/07/2022 / 16:58

      Je me fout que cela soit « de coutume » dans les entreprises privées, c’est aux personnels de dénoncer ces debordements.
      Par contre étant donné qu’il s’agit d’organisme et d’agents rétribués par l’état, donc payé avec une partie de mes impôts, il m’est normal de revendiquer… Ce que je fais en votant pour d’autres candidats que ceux de la macronie.
      cordialement
      Michel

    • Libres jugements 07/07/2022 / 09:45

      Bonjour,
      Il n’y a qu’une manière de changer les choses et les élections l’auraient permis si les abstentionnistes avaient été conscient qu’il était important de se rendre dans l’isoloir pour exprimer ces injustices.
      Gageons qu’il y aura sous peu dissolution de cette assemblée si hétéroclite, sans majorité, ingouvernable.
      Peut-être que les Françaises, Français se rendront plus nombreux auprès des urnes, considérant le désastre actuel.
      Cordialement,
      Michel

Laisser un commentaire