Airbus plane un peu trop en Chine

La Chine a-t-elle tranquillement piqué le savoir-faire d’Airbus pour fabriquer ses propres coucous ?

C’est l’horrible soupçon exprimé dans un rapport sobrement intitulé « Voler avec l’ennemi », publié en juin par Horizon Advisory — un cabinet de conseil américain créé par deux experts du renseignement.

Au départ, Airbus semblait parfaitement tenir le manche dans le ciel chinois. Pour s’implanter sur le marché local, le constructeur européen s’était, en 2008, contenté de créer une chaîne de montage à Tianjin dont les risques en matière de transferts de technologies étaient considérés comme faibles. Selon un haut cadre du groupe, Airbus avait aussi soigné le « deal » commercial : chaque avion assemblé en Chine devait entraîner l’acquisition de l’un de ses zincs par Pékin.

De quoi faire s’envoler le carnet de commandes : dès 2017, le constructeur européen, jusqu’alors quasi absent de l’empire du Milieu, a ainsi raflé 50 % de part de marché. Sauf qu’en matière de transferts de technologies les fils de Confucius se sont montrés de plus en plus gourmands. Désormais, le centre de production des A350 couvre l’installation du cockpit, la peinture et les essais en vol. Et le pays de la Grande Muraille est devenu l’unique fournisseur au monde de certaines structures composites de ce modèle d’avion.

Autre zone de turbulences, d’après le rapport : les liens avec les militaires. Airbus est présent en Chine «à travers un ensemble d’au moins dix entités juridiques, dont cinq sont des coentreprises avec des acteurs chinois appartenant à l’Etat et liées à l’armée ».

Notamment Avic, l’un des plus gros constructeurs aéronautiques du monde: Si rien n’indique que les technologies d’Airbus ont atterri dans les mains de l’armée chinoise, nos experts se grattent la tête et alertent : en termes de sécurité et de souveraineté nationale, nouer de tels partenariats, c’est jouer un tantinet avec le feu. Mais du moment que les pompiers veillent sur le tarmac…


Jérôme Canard. Le Canard Enchainé. 29/06/2022


Laisser un commentaire