Bidouillage !

« Nous n’avons pas la majorité, certes, mais ils ont la minorité ».

Ainsi Emmanuel Macron résumait-il la situation, la semaine dernière, avant son périple militaro-diplomatico-européen. Et de constater, avec soulagement, qu’une alliance des trois oppositions (Nupes, LR, RN) est, par nature, « inenvisageable ».

« A nous de continuer à trouver des gens susceptibles de nous rejoindre pour dégager une majorité au cas par cas, projet par projet, a-t-il poursuivi. C’est déjà possible sur le pouvoir d’achat, sur l’avortement, sur l’Ukraine. »

L’opération débauchage, « bidouillage », dirait Mélenchon, est donc en route.

Un nouveau groupe parlementaire est en cours de constitution à l’Assemblée, qui répond au nom de « Libertés, indépendants, Outre-mer et territoires ».

Il est composé d’une quinzaine de députés de bords différents, d’élus d’outremer, d’autonomistes corses… Quelques anciens socialistes et radicaux, dont Falorni, Habib, Panifous, qui devaient adhérer, se sont échappés au dernier moment et ont rejoint les non-inscrits.

Ils ont été effrayés par la présence dans ce nouveau groupe de la députée de Vendée, Véronique Besse, connue pour ses positions anti-avortement et anti-mariage pour tous. Mais, depuis, Besse a été éjectée.

Succinctement, la Macronie peut compter, à l’heure actuelle, sur le renfort d’une vingtaine de députés. Il lui en manque au moins autant pour obtenir la majorité absolue. Elle devra donc aller les chercher ailleurs, chez LR vraisemblablement, sachant qu’il sera sans doute plus facile de les convaincre, à présent du moins, de s’abstenir sur certains projets que de voter pour.

Commentaire d’un des ministres chargés de draguer les députes LR et les autres : « Tous, au moins, ne sont pas dans un blocage idéologique. Ce sera plus simple d’obtenir leurs votes. Ils coûteront moins cher qu’une mesure au niveau national. Cela se limitera à de l’arrosage de circonscriptions, soit quelques millions par an. A comparer aux dizaines de milliards que coûteraient les mesures proposées par LFI, le PS ou LR. »

Voilà un ministre soucieux des deniers de l’État. À défaut de se faire une haute idée de la politique.


La direction du Canard Enchainé – 29/06/2022


Laisser un commentaire