Viré…

Version HuffingtonPost

Dimanche 5 juin 2022, le candidat Manuel Valls, investi par LR-EM dans la 5e circonscription des Français de l’étranger a été battu dès le premier tour avec 16% des voix. Une élimination qu’il a pris soin d’annoncer lui-même sur les réseaux sociaux, avant de supprimer son compte Twitter avec le message « Adieu Twitter », largement relayé, moqué ou commenté.

[…]

Depuis l’annonce de sa défaite, le nombre de messages qui se réjouissent ne se réduit pas, notamment venus de la NUPES dont le candidat Renaud Le Berre est arrivé en tête dans cette circonscription de la péninsule ibérique avec 27,9% des voix. « C’est ce qu’on appelle un bon dimanche soir pour entamer la dernière semaine de campagne en France », s’est réjouie Manon Aubry, eurodéputée insoumise sur Twitter. 

« Adiós Manuel Valls », a écrit le maire de Grenoble, Eric Piolle, en espagnol, avec le panneau de signalisation d’une ville de Catalogne barrée qui porte le nom de l’ex-candidat. « La gauche est en effet irréconciliable avec le néolibéralisme, le macronisme, le 49-3 et la trahison. Une seule alternative : la NUPES », a ajouté l’écologiste.

Pour le spécialiste des relations internationales Pascal Boniface, « l’ampleur du rejet de Manuel Valls par les citoyens n’a d’égale que l’ardeur des journalistes à l’inviter. Ils devraient peut-être réfléchir à cet écart de perception »

« Sortez le champagne », « deux bonnes nouvelles d’un coup », après son départ de Twitter ou encore « turbo-loser » et « mort de rire », les moqueries ou messages de joie se sont multipliés dans la nuit de dimanche à lundi. […]

C’est le cas du journaliste et podcasteur Redwane Telha pour qui « c’est hyper rare pour un homme politique » de supprimer son compte Twitter, ce qui « en dit long sur son mal-être ».

Astrid de Villaines. Huffington Post. Source (Extraits)


Version Le Canard enchainé – 08/06/2022

Valls à deux temps des dirigeants macronistes !

Investi au forceps par Ensemble, la coalition macroniste, Manuel Valls a donc trébuché, dès le premier tour des législatives, avec un piteux score de 15 % dans la 5e circonscription des Français de l’étranger (Espagne, Andorre, Portugal et Monaco). Loin derrière le député macroniste sortant, Stéphane Vojetta (25 %), qui n’avait pas accepté de se voir ainsi éjecté et se représentait en dissident.

Mais, à la guerre comme à la guerre, la direction du parti présidentiel n’a pas tardé à changer son fusil d’épaule. « Maintenant, il faut gagner et soutenir le dissident Stéphane Voljetta », lançait, lundi matin, Stanislas Guerini sur Franceinfo.

Au même moment, Christophe Castaner, le président du groupe parlementaire à l’Assemblée, en faisait des tonnes sur France 2 : « J’appelle évidemment à son élection (celle de Voljetta), parce qu’il soutient le président de la République, qu’il était député de la majorité sortante et qu’il reste dans la majorité présidentielle. » Tous ces grands stratèges auraient peut-être pu s’en apercevoir avant. Quitte à calmer les ardeurs du Catalan Valls ?

Article non signé. Le canard enchainé. 08/06/2022


2 réflexions sur “Viré…

  1. bernarddominik 12/06/2022 / 08:03

    Valls à été un des plus mauvais premiers ministres , il n’a pas su arbitrer le débat entre les branches libérale et nationale du PS. Laissant Macron détruire le peu d’industrie qui restait en ayant la naïveté de croire que le capitalisme pouvait avoir un drapeau à la place du porte monnaie. Il a fait une réforme des impôts qui a certes réduit les impôts des plus pauvre mais a fait payer ceux qui étaient juste sur la tranche au dessus et non pas les millionnaires, sur la santé il a fermé des lits, et avec l’argent pris aux classes moyennes avec le cice il a subventionné les entreprises sans discernement. Les électeurs en ont tiré la conclusion qu’il valait mieux qu’il change de métier.

  2. jjbadeigtsorangefr 12/06/2022 / 10:46

    Manu a toujours quelque chose à vendre et ainsi font font font les petites marionnettes , même pas trois tour et puis s’en va. Bonne retraite mais vaut mieux qu’il arrête, il a fait assez de mal comme ça.

Laisser un commentaire