Des ordres ou désordres

Une préfecture qui écarte (de séjour)

Débarqués en France alors qu’ils étaient mineurs, accueillis, puis formés quatre ans durant, trois élèves du lycée polyvalent Pierre-Joël-Bonté, à Riom (Puy-de-Dôme), ont été menacés d’expulsion en l’espace d’un mois. Le premier, arrivé de Côte d’Ivoire en 2018, intègre un CAP de charpenterie l’année suivante. En attendant que sa demande de carte de séjour soit acceptée, un employeur le prend sous son aile.

OQ… OQ… Aucune hésitation !

Le 5 avril 2022, ce désormais majeur est contrôlé par les flics et arrêté. Le préfet signe une obligation de quitter le territoire français (OQTF), assortie d’une plus rare interdiction de retour de deux ans. Le lycée organise un rassemblement, en appelle au député du coin, et, le 21 avril, l’administration délivre un document de séjour provisoire de six mois. Sauf que, ce même jour, le préfet signe deux OQTF pour deux autres élèves du lycée, arrivés de Guinée il y a quatre ans.

L’un est en bac pro maçonnerie, l’autre en plomberie et peinture.

Tous deux sont nantis d’une promesse d’embauche, mais la préfecture estime que les documents produits « n’attestent pas de leur insertion dans la société française ».

Un prof de leur bahut bondit : « Ces décisions sont un non-sens économique, quand on sait que la formation en lycée professionnel coûte 12 740 euros par an et par élève. Soit, en trois ans de scolarité, 76 440 euros. Quelle entreprise accepterait de débourser une telle somme à perte ? »

Contactée par « Le Canard », la préfecture du Puy-de-Dôme assure que, « compte tenu de leur situation scolaire I professionnelle, leurs dossiers sont en cours de ré-examen ». Avec le soutien de quelques employeurs, d’un lycée, et de la Ligue des Droits de l’homme.


Article signé des initiales M. B. Le Canard Enchainé. 01/06/2022


Une réflexion sur “Des ordres ou désordres

  1. jjbadeigtsorangefr 11/06/2022 / 14:19

    On veut faire de la concurrence à ZEm…. au niveau des préfectures.
    Bien sur ces jeunes sont responsables de la crise économique, de l’inflation, du chômage de……. même de la connerie de ceux qui votent pour ces racistes.

Laisser un commentaire