Combines sur les turbines !

GENERAL ELECTRIC (GE) est plus performant pour échapper à l’impôt que pour créer les emplois promis à la suite du rachat d’Alstom, en 2014.

Entre 2015 et 2020, le groupe américain aurait ainsi transféré plus de 800 millions d’euros de bénéfices en Suisse  et dans le paradis fiscal américain du Delaware, privant par conséquent le fisc de 150 à 300 millions d’impôts, selon le site d’investigation Disclose (29/5), qui s’appuie sur des audits indépendants.

Le principe est tout ce qu’il y a de plus simple : plutôt que de vendre directement une turbine à son client, l’usine de Belfort la cède à prix d’ami à une filiale suisse de GE, qui la revend à son tour au client final au prix normal.

Résultat : jusqu’à 97 % du bénéfice, selon Disclose, est réalisé en Suisse, où le taux d’impôt sur les sociétés est environ moitié moins élevé qu’en France.

À cela s’ajoute une autre combine : pour avoir le droit d’utiliser la marque General Electric et son logo, GE France devait verser 1 % de son chiffre d’affaires à une filiale au Delaware, État américain qui ne prélève aucun impôt sur les sociétés.

Entre 2014 et 2019, ce sont ainsi 80 millions qui se seraient envolés outre-Atlantique, échappant au fisc français.

C’est une astuce semblable — sur laquelle enquête actuellement le pôle financier — qu’a utilisée le cabinet de conseil McKinsey pour ne payer aucun impôt en France depuis au moins dix ans.

La bonne gestion, ça fait des jaloux…


Article non signé. Le Canard. 01/06/2022


2 réflexions sur “Combines sur les turbines !

  1. bernarddominik 03/06/2022 / 16:12

    Cela montre le peu d’efficacité du fisc français.
    Ce genre de combine peut être sanctionné mais Macron laisse faire. Et en plus d’avoir grugé le fisc GE revend à EDF les turbines alsthom, achetées 370 millions en 2016, 1 milliards sans 2 de ses filiale en sus. Oui soit Macron ne sait pas compter, soir il fait des cadeaux aux frais du contribuable

  2. jjbadeigtsorangefr 03/06/2022 / 23:29

    Le fric il n’y a que cela qui compte et les rapaces ne manquent jamais une occasion d’en faire avec leur complice au pouvoir.

Laisser un commentaire