Réguler, disaient-ils !

Quand l’AMF pantoufle chez BlackRock

Réguler les marchés financiers peut mener droit vers… les géants de la finance. Julie Ansidei, directrice de l’unité stratégie et finance durable de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF, le gendarme de la Bourse), vient de le démontrer. Elle a récemment rejoint BlackRock, numéro un mondial de la gestion d’actifs, où elle va diriger l’investissement responsable Europe et Moyen-Orient. Selon l’ONG Reclaim Finance, BlackRock dépense une trentaine de millions d’euros par an en lobbying à Bruxelles pour orienter les efforts des régulateurs financiers. En 2021, le groupe a contribué à faire entrer le gaz et le nucléaire dans l’appellation « énergie verte », tout en rendant plus flous les critères définissant un titre financier particulier, l’« obligation verte ».

Le climat t’adore

BlackRock investit beaucoup dans le climat et l’environnement… tout en continuant à faire de belles affaires dans le charbon, le pétrole et le gaz. Le groupe est notamment le premier actionnaire de TotalEnergies. Ses près de 9 000 milliards de dollars d’actifs ne vont donc pas se verdir tout de suite. Larry Fink, le directeur général de Black-Rock, l’exprime d’ailleurs sans équivoque. « La transition énergétique n’est pas une ligne droite, c’est un horizon de trente-cinquante ans. Ce n’est pas maintenant, ce n’est pas demain », a-t-il assuré en avril lors de la présentation de ses résultats trimestriels. Pan sur les scientifiques du Giec, qui évoquent bêtement trois petites années pour se donner une chance de limiter la hausse des températures à 2 °C.

Un beau chantier, en tout cas, pour la nouvelle patronne de l’« investissement responsable ». Celle-ci, précise Robert Ophèle, le président de l’AMF, contacté par « Le Canard », « n’a participé à l’instruction d’aucun dossier individuel ni à la surveillance ou au contrôle d’entreprises régulées par l’AMF. J’ai donc bien donné un avis de compatibilité après avis favorable du déontologue de l’AMF ».

En somme, un feu vert, et même très écolo…


Article signé des initiales J. C. Le Canard Enchainé. 11/05/2022


2 réflexions sur “Réguler, disaient-ils !

  1. jjbadeigtsorangefr 18/05/2022 / 21:49

    Faut bien faire du fric……………

  2. bernarddominik 19/05/2022 / 06:36

    Il y a un véritable autoroute entre les hauts fonctionnaires et le secteur financier, banques assurances… Ça montre bien la corruption institutionnelle qui règne au sommet de l’état et des institutions européennes. Il suffit de regarder les membres des conseils d’administration des établissements financiers pour voir cette porosité. Je me rappelle très bien le cas du chef de cabinet du ministre DSK, F L’avenir embauché chez BNP pour services rendus, par son pdg Michel Pebereau lui même énarque

Laisser un commentaire