Charlatanismes à tous les étages

« Convaincue que les problèmes de santé sont toujours l’expression d’une émotion mal vécue », Natacha Calestrémé donne les « clés pour recouvrer son âme » dans ses best-sellers.

Quelles sont les causes de l’endométriose, cette affection gynécologique chronique très douloureuse qui touche une femme sur dix ?

D’après l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), « les mécanismes qui conduisent [à cette maladie] restent mal connus ».

Pas pour Natacha Calestrémé, qui se présente comme une journaliste « spécialisée dans la santé » : « Il y a une culpabilité dont vous avez hérité. Vous avez hérité de cette grand-mère ou arrière-grand-mère qui ont fait des enfants, qui ont perdu des enfants », a-t-elle expliqué à une femme touchée par l’endométriose et ayant subi des fausses couches, sur le plateau de l’émission de France 2 « Ça commence aujourd’hui ».

Et d’ajouter : « L’endométriose, c’est un message de notre corps qui nous dit qu’avant il y a eu une souffrance énorme d’une personne qui a associé les mots « enfance » et « mort ». Et, enfance et mort, ça ne va pas ensemble. Il y a une culpabilité. »

Protocole pas très sanitaire

Le court extrait vidéo de cette intervention, diffusé en avant-première, le 1er mai, par France 2, a soulevé une telle vague d’indignation sur les réseaux sociaux que la chaîne a choisi de déprogrammer son émission, prévue le 5 mai. « Pitié, invitez des gens qui maîtrisent le sujet ! » a notamment tweeté l’association Endomind, qui tente de sensibiliser le grand public à l’endométriose.

Natacha Calestrémé n’est pas une inconnue. Adepte des guérisseurs, médiums et autres magnétiseurs, elle s’attelle à « partager le précieux savoir » de ces « thérapeutes un peu spéciaux », comme elle l’écrit dans ses livres. Et son succès est… hypnotisant !

« La Clé de votre énergie : 22 protocoles pour vous libérer émotionnellement » s’est écoulé, à en croire l’institut d’études GFK, à plus de 330 000 exemplaires depuis sa sortie, en janvier 2020, chez Albin Michel. Quant à « Trouver ma place : 22 protocoles pour accéder au bonheur », paru en octobre 2021 chez le même éditeur, 125 000 acheteurs y ont déjà « accédé ».

Le « précieux savoir » recueilli par Natacha Calestrémé mérite assurément d’être « partagé ». Dans le premier ouvrage cité, l’auteure s’attarde sur la « symbolique émotionnelle des maladies ». D’après elle, l’angine « serait liée à la peur de trop en dire ou lorsque nos mots ont dépassé notre pensée ». Les maladies neurodégénératives de type Alzheimer ? « Elles seraient favorisées par le poids d’un secret non divulgué, d’une culpabilité refoulée dure à assumer. »

Diagnostic en toc

Un cancer ? Sûrement révélateur d’« un sentiment d’impuissance, de remords liés à une situation où on se sent fautif ». Quant à l’otite, elle concernerait l’« envie de ne plus entendre des discussions qui nous rendent tristes ou nous mettent en colère ». Tous les problèmes de peau, enfin, « seraient liés à la souffrance d’une solitude subie, à l’impression d’être victime d’une séparation ». Rien sur le petit orteil ?

Heureusement, notre thérapeute inspirée a concocté plusieurs « protocoles » pour « s’autoguérir » et « chercher l’événement émotionnel qui a provoqué» la maladie. «Recouvrer son âme après un choc » nécessite ainsi de « créer un espace sacré » en allumant de l’encens ou une bougie. Il suffit ensuite d’imaginer « une lumière blanche d’une grande pureté au-dessus de vous » et de réciter à voix haute un joli mantra : « Je remercie les êtres de lumière (…) de purifier toutes les parties de mon âme, qu’elles soient à l’intérieur ou à l’extérieur de moi. » Amen.

Calestrémé peut, elle, remercier les « êtres de lumière » qui régénèrent son compte en banque…


Clara Bamberger. Le Canard Enchainé.11/05/2022


Laisser un commentaire