A Shireen…

… journaliste américano-palestinienne de la chaîne de télévision Al-Jezira

Un tir israélien, au cœur de Jénine en Palestine, a eu raison de la douce voix, raisonnée et forte de Shireen Abu Akleh. C’est un crime odieux contre une journaliste, contre la presse et la liberté d’informer.

Elle venait rendre compte de ce qui est chaque jour caché à l’opinion internationale : les raids de l’armée israélienne sur les habitants de Jénine. Les arrestations journalières dans le camp de réfugiés, les humiliations, les brimades, la violence contre les enfants et les adolescents.

C’est parce que le pouvoir israélien veut cacher cela qu’il assassine des journalistes qui pourtant se signalent, comme le faisait Shireen, à découvert, avec le mot « Press » sur son casque et sa veste de reporter.

Il est temps que le pouvoir et l’armée israéliens rendent des comptes. Pire, les policiers et militaires israéliens ont encerclé sa maison après son décès, réprimé les rassemblements de deuils jusqu’à charger la foule au moment des obsèques à tel point que son cercueil a failli tomber à terre. Même dans sa mort, Shireen gêne ces abjects personnages.

Une commission d’enquête internationale indépendante sous l’égide de l’ONU doit pouvoir enquêter et faire la clarté sur ce nouveau crime. L’impunité d’Israël doit cesser.

Il s’agit ici une nouvelle fois d’une violation de l’article 2 de l’accord d’association entre l’Union européenne et la Palestine. Il est grand temps de décider de sanctions.

Pourquoi est-ce possible pour la Russie et ça ne l’est pas pour Israël qui foule au pied quotidiennement le droit international et les résolutions de l’ONU.

Ma tristesse est d’autant plus grande que je rencontrais Shireen chaque fois que je me rendais en Palestine. Elle m’a souvent donné la parole pour sa télévision lors de mes visites à Ramallah.

Je présente à sa famille et tous ses proches ainsi qu’à la chaîne Al-Jazera mes condoléances et mon soutien.

Adieu Shireen.

Ta voix continuera de porter.

Ton combat pour le droit d’informer, continuera


Patrick Le Hyaric – Source (Extraits)

Extraits de la presse :

leparisien.fr/international/qui-est-shireen-abu-akleh-la-journaliste-tuee

Tuée lors d’une opération de l’armée israélienne en Cisjordanie, la journaliste et figure populaire d’Al-Jazira, Shireen Abu Akleh, s’était illustrée par ses reportages de terrain, donnant la voix au peuple palestinien.

C’était une zone de tensions comme elle avait l’habitude d’en couvrir. Mercredi matin, son casque sur la tête, et son gilet « Press » sur le dos, Shireen Abu Akleh est partie à Jénine, grande ville du nord de la Cisjordanie occupée, où l’armée israélienne mène depuis plusieurs semaines des opérations militaires.

Il est à peine 6 h13 quand la journaliste envoie un message à sa rédaction, la chaîne Al-Jazira. « Les forces israéliennes sont en train d’envahir Jénine et entourent une maison dans le quartier de Jaberiyat. Je suis en route, je vous tiens au courant pour un direct dès que j’ai plus de détails. » Ce mail sera le dernier que la reporter palestino-américaine de 51 ans écrira à la chaîne.

Elle sera déclarée morte, une heure plus tard à l’hôpital de la ville, après avoir été touchée à la tête par une balle reçue, lors de son reportage.

D’où vient le tir ? Après avoir affirmé que la journaliste avait « probablement » succombé à une attaque menée par des combattants palestiniens, Israël a dit finalement ne pas écarter la possibilité que la balle ait été tirée par ses soldats. Depuis, les hommages à cette figure d’Al-Jazira, réputée pour son courage et sa ténacité sur le terrain, n’ont cessé de se multiplier.

« Une icône de la vérité »

Plusieurs représentants officiels et des milliers de Palestiniens ont participé ce jeudi à une cérémonie officielle à Ramallah, saluant une dernière fois la mémoire de la reporter tuée à 51 ans. Elle était la « voix de la Palestine », a salué le ministère palestinien des Affaires étrangères, évoquant une « icône de la vérité » et « une héroïne nationale pour ceux dont les voix avaient été réduites au silence par les crimes d’Israël ».

—————-

franceinter.fr/monde/qui-etait-shireen-abu-akleh-journaliste-de-la-chaine

… Shireen Abu Akleh a été tuée mercredi alors qu’elle couvrait une opération de l’armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie occupée. […]

—————-

lepoint.fr/monde/la-journaliste-shireen-abu-akleh-tuee-par-un-tir-de-l

La journaliste Shireen Abu Akleh, l’une des plus connues de la chaîne arabe Al-Jazira, a été tuée mercredi matin par un tir de l’armée israélienne. […]

—————-

ouest-france.fr/monde/palestine/qui-etait-shireen-abu-akleh-journaliste-d…

La mort de Shireen Abu Akleh, journaliste correspondante pour la chaîne qatarie Al-Jazeera, a rapidement suscité de vives réactions et les hommages. […]

—————-

liberation.fr/international/moyen-orient/correspondante-de-guerre-shireen

Shireen Abu Akleh en reportage en Cisjordanie en mai 2021. Journaliste vedette d’Al-Jezira, la reporter était l’une des premières correspondantes de guerre du paysage  […]

—————-

lemonde.fr/international/article/2022/05/12/la-mort-de-la-journaliste-d-al

Le corps de Shireen Abu Akleh gît inanimé au pied d’un arbre, mercredi 11 mai, à l’entrée d’une ruelle du camp de réfugiés de Jénine. Sa consœur, la journaliste Shaza Hanaysheh, […]

—————-

lefigaro.fr/flash-actu/funerailles-de-la-journaliste-shireen-abu-akleh-a

Les funérailles de la journaliste palestino-américaine Shireen Abu Akleh, tuée mercredi à Jénine par balle lors d’une opération militaire israélienne en Cisjordanie occupée, doivent  […]


2 réflexions sur “A Shireen…

  1. jjbadeigtsorangefr 15/05/2022 / 23:38

    Comment en finir avec cette occupation et les crimes de l’armée israélienne?

    • Libres jugements 16/05/2022 / 09:38

      Les différents gouvernements israéliens, mais aussi bon nombre de personnes dans le peuple, ont des relais bien placés dans toutes les instances mondiales, leurs permettant d’exercer des pressions administratives, financières, juridiques, médiatiques, accordant beaucoup d’impunité à l’état d’Israël.
      Amitiés
      Michel

Laisser un commentaire