« Le » Hirsch destructeur d’hôpitaux, de retour !

Le directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a désormais des idées chocs pour « refonder » le secteur (refonder : traduire, achever de détruire).

Cocasse pour quelqu’un qui a entériné les réformes libérales ayant mis l’hôpital public dans l’état que l’on sait et qui défend encore aujourd’hui la T2A, soit la tarification à l’activité. Une mesure censée être vertueuse, mais qui, en réalité, pousse souvent les hôpitaux à l’augmentation des dépenses.

Les propositions du patron de l’AP-HP ont été confiées directement à l’Élysée, sans passer par l’avenue de Ségur. Martin le malin doit se dire que le moment est propice pour parler directement à Jupiter plutôt qu’à ses sous-fifres. Car ce pro du réseautage a aussi le sens du timing. D’où ces mesures très Macron compatibles, qui peuvent tomber dans l’oreille du président.

Parmi elles, la « territorialisation » et la « personnalisation » des rémunérations. Si la première (un salaire plus élevé pour les personnels exerçant dans des départements où le coût de la vie est plus élevé) semble être une mesure logique et de justice sociale, la seconde, en revanche, serait soumise « à la main de l’établissement […] permettant de mieux rémunérer certaines spécialités, certaines fonctions, un investissement particulier dans la vie de l’établissement, des compétences ou une technicité particulière ». Elle fait immédiatement penser au salaire au mérite, grande marotte macroniste, qui pend aussi au nez des fonctionnaires de l’Éducation nationale.

Des idées chocs, disait Martin Hirsch…


Natacha Devanda. Charlie hebdo. 11/05/2022


Reste que le personnel hospitalier et les usagers se plaignent à juste titre, mais l’ensemble de la population s’en fiche et réélit celles ou ceux qui acceptent ce dépeçage… MC


Une réflexion sur “« Le » Hirsch destructeur d’hôpitaux, de retour !

  1. jjbadeigtsorangefr 13/05/2022 / 22:41

    La fricassée de l’hospitalisation cuisinée par un artiste du genre Martin Hirsch va pousser les professionnels de santé vers le privé et les fermetures d’établissement publics.

Laisser un commentaire