Marine Le Pen : le piège pour les femmes

« Le moment est venu d’une femme à l’Élysée », a-t-elle dit.

Elle a ripoliné son discours, faisant presque croire qu’elle serait devenue féministe. L’extrême droite féministe, quel oxymore ! Avec elle, c’est tout un parti politique dont l’histoire est puissamment antiféministe et masculiniste, en plus d’être raciste, qui gagne. Zemmour, auteur d’un immonde et éminemment misogyne Premier sexe, a appelé à voter pour elle, il ne s’y est pas trompé.

Dans le programme de Marine Le Pen, aucun livret thématique sur l’égalité entre les femmes et les hommes. En revanche, vieille antienne du FN, les femmes sont presque uniquement évoquées sous le prisme de la famille, et notamment… de la natalité : «faire le choix de la natalité, c’est s’engager à assurer la continuité de la Nation, et la perpétuation de notre civilisation », écrit-elle.

Elle a longtemps parlé d’IVG de « confort », avait appelé à son déremboursement. « Oui au droit à l’avortement, non à celles qui abusent de ce droit», avait-elle lancé lors d’un forum organisé par Elle en 2012. Mais à quel moment abuse-t-on d’un droit ? Qui en décide ? Selon quels critères ? La pente est dangereuse.

Marine Le Pen, c’est toute une galaxie à qui elle devra forcément donner des gages. Une frange de cathos intégristes a toujours soutenu le RN, ils vont se sentir pousser des ailes : enfin, leur espoir que les lois de l’Église catholique prennent le pas sur les lois de la République peut se réaliser. Et n’oublions pas quels sont les États dont elle est proche : la Hongrie d’Orbàn et la Russie de Poutine, des pays qui ont bafoué largement les droits des femmes et les libertés publiques. C’est sans aucune hésitation qu’elle a soutenu la Pologne du PiS, qui a considérablement limité le droit à l’IVG.

Pour comprendre quelle sera sa politique, il faut regarder de près les votes de ses lieutenants, à l’Assemblée nationale ou au Parlement européen. En 2016, les députés européens FN avaient voté contre la convention d’Istanbul, traité européen crucial en matière de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes. En janvier 2020, Jordan Bardella a même voté contre une résolution sur les écarts de salaires entre les femmes et les hommes.

Quant aux droits des LGBT, n’oublions pas qu’en 2017 Marine Le Pen voulait encore abroger le mariage pour tous. Dans son programme, il est écrit qu’elle propose un « moratoire de trois ans sur les sujets sociétaux », afin de « préserver l’union nationale ». « La seule façon d’ouvrir des débats sur ces sujets ne pourra se faire pendant trois ans que par le biais du Referendum d’Initiative Citoyenne que Marine Le Pen mettra en place. » Un certain flou populiste.

Surtout, sa politique de préférence nationale et l’abrogation du droit du sol – après plus de cinq cents ans d’existence -, que prévoit son programme, sont de véritables dangers pour les femmes migrantes, déjà fragilisées, qui auront accès à moins de droits. Elle instrumentalise d’ailleurs les droits des femmes pour son agenda anti-immigration en présentant les migrants comme intrinsèquement violents envers les. femmes.

Elle annonce proscrire le port du voile dans la rue : cette mesure est une abomination et contraire à l’esprit de la loi de 1905, qui n’interdit pas les signes religieux dans l’espace public. On peut considérer que le voile est un outil de domination sur les femmes, qu’il peut être parfois l’instrument de l’islam radical, mais toutes les femmes qui le portent ne sont évidemment pas des islamistes. L’interdire dans la rue est un déni de liberté, et atteste l’idée d’une chasse des femmes musulmanes par l’État. Marine Le Pen réalise ainsi le rêve des islamistes et des djihadistes, qui n’attendent qu’une seule chose : opposer la République à l’ensemble des musulmans.


Laure Daussy. Charlie Hebdo 20/04/2022


2 réflexions sur “Marine Le Pen : le piège pour les femmes

  1. bernarddominik 22/04/2022 / 13:07

    Oui le comble c’est de présenter l’interdiction du voile comme une mesure féministe.

  2. jjbadeigtsorangefr 22/04/2022 / 17:12

    L’extrême droite arrive masquée mais son programme reste complètement impossible en démocratie. Dehors les fachos, restez chez vos amis nazis ou votre copain Poutine.