On n’essaie pas Marine Le Pen ! On n’éssaie pas le fascisme …

… le plaidoyer d’Ariane Mnouchkine

Pour la directrice du Théâtre du Soleil, Emmanuel Macron doit amender son programme pour prendre en compte les besoins des électeurs de gauche.

Avant le second tour de la présidentielle, Ariane Mnouchkine, directrice du Théâtre du Soleil, n’a plus la tête à parler de son spectacle L’Île d’or. Face au danger de l’extrême droite, la citoyenne prend le pas sur la metteuse en scène. C’est en femme engagée, bien plus qu’en artiste, qu’elle s’exprime.

Êtes-vous inquiète ?

Plus que de l’inquiétude, je ressens de l’effroi. La situation n’est plus la même qu’en 2017. Les partis réformistes ont volé en éclats. Madame Le Pen a désormais une réserve de voix importante. Les droites extrêmes pourraient rassembler plus de 50 % des Français. Ce chiffre nous fait trembler. Alors que la guerre nous menace, car l’Ukraine c’est nous, l’arrivée de l’extrême droite à la tête de notre pays serait un désastre irréparable. Pour la France et l’Europe.

Que dites-vous à ceux que tente l’abstention ?

Je leur dis que nous avons dix jours pour exiger et obtenir d’Emmanuel Macron qu’il amende son programme. Pour ce faire, il faut qu’il entende les urgences que lui hurlent certains dirigeants syndicaux lorsqu’ils arrivent à l’attraper au téléphone. Il faut que dans le programme de la France insoumise, il puise les dix, ou vingt, ou, pourquoi pas, trente mesures qui sont finançables et possibles à mettre en œuvre immédiatement. Et qu’il fasse de même dans le programme des écologistes et d’autres. Ce fameux combat des idées dont tous les dirigeants politiques se targuent ne consiste pas à annihiler les idées de ses adversaires. C’est aussi savoir admettre que l’autre a raison, parfois. Pour le bien du pays. Pour le bien commun. Contre le fascisme. Et les candidats momentanément défaits ne doivent pas crier au plagiat, mais être fiers de ces emprunts et les ajouter à la liste de leurs victoires.


Joëlle Gayot. Télérama. Source (Extraits)


3 réflexions sur “On n’essaie pas Marine Le Pen ! On n’éssaie pas le fascisme …

  1. bernarddominik 21/04/2022 / 12:03

    Il est illusoire de croire aux promesses de Macron, on l’a bien vu sur ce quinquennat. Mais vaut il mieux un président qui n’écoute que lui et à dédoublé tous les services décisionnels pour se passer du gouvernement et qui prône un mécanisme référendaire qui rend le référendum impossible, ou une femme d’extrême droite qui veut rétablir la démocratie et rétablir les prérogatives gouvernementales? Pour moi le dictateur d’extreme droite c’est Macron, mais faute de faire confiance sur sa sincérité à MLP je voterai blanc.

  2. Matatoune 21/04/2022 / 13:33

    Tellement d’admiration et de respect pour cette femme !

  3. jjbadeigtsorangefr 22/04/2022 / 10:24

    Essayer le fascisme c’est installer la dictature, le dernier rempart du capitalisme que Madame Lepen ne remet pas en cause et qui fait les riches plus riches et les pauvres plus nombreux et plus pauvres. Système pernicieux qui fait tourner ses victimes vers celle qui saura le mieux le défendre en utilisant la brutalité.

Laisser un commentaire