RN : les forts de Vincennes

Narration de la soirée électorale du RN à Vincennes.

A la fois beauf et conseiller de Marine Le Pen, Philippe Olivier était tellement heureux du score de sa candidate qu’il a redessiné carrément le paysage politique :

« Les gens de LR louvoient et se défilent… Or, en fait, il n’y a plus ni droite ni gauche. Désormais, il y a les mondialisées d’un côté et les nationaux de l’autre. Entre les deux, il y a un fleuve. Ceux qui refusent de choisir l’une ou l’autre rive, comme les élus de LR, vont être emportés et se noyer. »

Un peu plus tard, le maire de Fréjus, David Rachline, déclare, à propos des ralliements : « Pour continuer sur notre dynamique, il faut tendre la main aux patriotes, quel que soit leur camp. A un Montebourg, à un Chevènement en toute logique, s’il n’avait pas fait un autre choix. Ou à certains du côté de LR, mais auront-ils le courage de franchir le pas ? Des choses se préparent, des cas devraient se débloquer, mais pas énormément… » «Des choses se préparent », pour les législatives, s’entend.

L’ex-fidèle lieutenant de Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch, a fait une arrivée tardive mais remarquée à la soirée électorale, où les jeunes militants les plus radicalisés se pressaient auprès de lui, le congratulant et se faisant prendre en photo avec lui. Tout sourire, une coupe à la main, l’intéressé lâche : « Je suis étonné de voir cette jeune garde s’intéresser autant à un vieux con comme moi ! »

Vous avez dit xénophobe ?

Pressé par l’intervieweur d’une chaîne d’info belge, le prof de droit japonais à la retraite nie tout « racisme » dans le programme du RN mais lance : « Ah, la xénophobie, vaste sujet ! Elle est très répandue dans le monde, je pourrais vous citer des textes japonais de l’ère Meiji stigmatisant les « barbares blancs », ou des textes africains… »

Puis de commenter à propos des futures lois sur l’immigration que le RN escompte faire voter : « Il n’y a là rien d’illégitime. Quand vous recevez un hôte chez vous, vous vous attendez à ce qu’il soit bien élevé, ne mette pas ses pieds sur la table (…), à ce qu’il ne moleste pas votre femme ni votre fille ; eh bien, le programme de Marine, c’est un peu ça ! »

Chassez le naturel, le fantasme de l’immigré délinquant revient au galop.

Le supplice du Garraud

L’ancien député UMP Jean-Paul Garraud, désormais eurodéputé RN, a joué lui aussi les vedettes à Vincennes, fort de son statut d’hypothétique ministre de la Justice si Le Pen était élue.

« Comme ex-magistrat, a-t-il lancé aux journalistes, je sais très bien ce qu’il faut faire pour la justice de mon pays ! (…) Nous redonnerons la parole au peuple, avec un projet de loi référendaire sur l’immigration. Il y aura aussi le projet de loi combattant l’idéologie islamiste, que Marine a déjà déposé comme proposition de loi : il ne s’agit pas d’interdire certaines idées mais leur manifestation, car on ne peut pas empêcher les gens de penser… »

Trop tolérant, ce Garraud, non ?


Article non signé, lu dans le Canard Enchainé. 13/04/2022


2 réflexions sur “RN : les forts de Vincennes

  1. Pat 19/04/2022 / 19:21

    Le choix entre RN et LR-EM est vraiment kafkaïen: Les premiers prétendent dire tout haut ce que nous pensons…et les seconds nous dire ce qu’il faut penser. Tout est dans la subtilité de l’inconscience avec laquelle et pour laquelle il faut voter, mais bon… on peut voir les choses de façon plus simple et le dire tout haut: « on est mal barrés »…

  2. bernarddominik 19/04/2022 / 19:29

    En France il est interdit de différencier les immigrations, pourtant quant on voit un sénégalais qui travaille pour 7€ de l’heure, qui est logé et reçoit environ 20€ par jour pour se nourrir, dispose de la cmu, je pense qu’on peut se poser certaines questions (situation réelle).

Laisser un commentaire