Philippe Poutou : cinglant !

Malgré tout ce n’est qu’un éclat de com’, qui arrangent les deux candidats.

C’est l’une des séquences marquantes de la soirée politique sur France 2.

Dans Élysée 2022 ce mardi 5 avril, où plusieurs candidats à la présidentielle sont passés un à un sur le plateau de Léa Salamé, la transition entre Philippe Poutou et Éric Zemmour ne s’est pas vraiment déroulée comme prévu.

« Éric Zemmour, qui se prépare en coulisses, et qui va prendre la suite… », commence ainsi la journaliste après le passage du candidat du Nouveau Parti anticapitaliste.

« Vous parlez du fasciste raciste, qui est accusé d’agressions sexuelles ? », coupe alors celui-ci en forme d’interrogation.

Voir la video : https://twitter.com/i/status/1511424181107408911

« Je parle d’Éric Zemmour qui va vous suivre, qui va vous succéder », tente de reprendre Léa Salamé, perturbée et qui ne s’attendait pas à ça. Pendant tout ce temps, le candidat de Reconquête!, qui entend l’échange, patiente dans les coulisses en souriant, comme on peut le voir dans la séquence video.

Depuis des articles parus en 2021, Mediapart recueille des témoignages de femmes qui « accusent » Éric Zemmour de « comportements inappropriés et d’agressions sexuelles » et dont certaines se sont exprimées face caméra dans une enquête vidéo de 36 minutes diffusée le 8 mars.


Huffington Post. Source (Extraits)


4 réflexions sur “Philippe Poutou : cinglant !

  1. marie 06/04/2022 / 13:17

    Bonjour Michel,
    Je trouve que Poutou n’avait pas besoin de faire cette réflexion, je dois dire que Zémour n’a pas rétorqué, il a eu raison.
    Bon après-midi
    Amitiés
    MTH

    • Libres jugements 06/04/2022 / 15:23

      Cela n’engage que moi, Marie, je dois être honnête ni l’un ni l’autre ne m’intéresse… mais, c’est une info marquante de campagne.
      Il en reste pas moins vrai que du côté Zemmour le nombre de « casseroles » (d’ailleurs été sanctionnées juridiquement à juste raison), il n’est pas inutile de signaler au grand public ces faits, envers celui qui entend être le Mr propre moralement, financièrement, historiquement, socialement… et pourtant tant pris en défaut… d’ailleurs raisons de sa chute dans les sondages…
      Maintenant que feront les électeurs de l’un ou l’autre
      Coté Poutou comme Arthaud, ils n’iront pas voter au 2ᵉ tour; qu’il reste Marine ou Mélenchon derrière Macron
      Coté Zemmour, il ne sera pas au 2ᵉ tour… mais sera un « réservoir » de voix pour ET Marine ET Macron. (tout comme les voix de Pécresse, Lasalle, Dupont-Aignan)
      Maintenant s’il doit y avoir une surprise… elle viendrait de J.L. Mélenchon présent au 2e tour et même en additionnant (si c’est possible) les voix de Jadot, Hidalgo, Roussel, peut-être quelques égarés de l’extrême gauche LO et NPA, il ne ferra pas la maille devant Macron….

      Alors pourquoi ne pas voter tout de suite pour l’un des trois, dimanche prochain…
      Claire parce que derrière se « jouent » les législatives et que les 12 prétendants évoluant autour de formation politique au 1ᵉʳ tour ces leader de partis politique (ou en devenir tel le futur parti de Zemmour ou l’ex-construction laborieuse de LR-EM) vont attirer autour de leur nom des personnalités (souvent issus des départements) comme étant leur représentant candidats dans des circonscriptions et élus, ils constitueront des groupes d’influences (plus ou moins fort et décisif) dans la future Assemblée Nationale ou se « joue » la démocratie, le vote des lois, les propositions sociétales, etc.
      C’est donc bien dès le 1ᵉʳ tour qu’il faut ne pas se tromper pour la vie démocratique du pays…
      Bonne journée
      Amitiés
      Michel

      • jjbadeigtsorangefr 06/04/2022 / 23:18

        Au premier tour, vu l’état de la gauche ceux qui en sont choisiront leur programme. Le plus avancé reste celui de Fabien Roussel et au deuxième tour chacun votera en sa conscience pour un candidat où un autre pour élire ou éliminer……

        • Libres jugements 07/04/2022 / 12:07

          Sans doute me suis-je mal exprimé…
          Il faut voté pour le programme de son choix et qu’importe s’il y a aucune perspective d’élection au bout… par contre les électrices électeurs du premier tour, attachés au programme, feront, porteront des candidats dans l’Assemblée nationale lors des législatives qui vont suivre et c’est vraiment à ce moment que le rapport gauche-droite s’exercera, dans l’hémicycle à l’issue de ces élections.
          Amitiés
          Michel

Laisser un commentaire