Sainte Marine entend des voix

En hausse dans les sondages et c’est le délire !

Euh, m’dame, redescend sur terre… avant la douche finale…

Dans « Le Parisien » (26/3), Marine LE PEN fait part de son bonheur : « Je pense que je n’ai jamais été aussi près de la victoire qu’aujourd’hui. » Et qu’importe qu’elle soit créditée au premier tour d’un score moins élevé qu’il y a cinq ans, en voilà des détails sans importance.

Logiquement, elle a évoqué les premiers moments qui suivront cette élection, ces fameux gestes symboliques qui marquent un quinquennat, et c’est du lourd : « J’irai à la basilique de Saint-Denis, symbole de la royauté, aux Invalides, symbole de l’Empire, et devant la statue du général de Gaulle, symbole de la République. On ne peut créer l’unité du peuple français que si l’on est capable de recréer de l’unité dans l’histoire qui est la nôtre. »

C’est beau comme l’antique, et tellement original. Marine Le Pen ne parle plus de Jeanne d’Arc, soudain éjectée de son panthéon personnel. Trop connotée FN old style, sans doute.

Bien sûr, il y a une toute petite chance d’échec, on ne sait jamais, et Marine Le Pen l’évoque dans le « JDD » (27/3). « Si je ne suis pas élue, je ne me représenterai pas », voilà la phrase retenue par les gazettes. On a juste oublié deux mots, deux petits mots prononcés comme ça, au détour de la phrase.

« A priori. » Ah, ces maudits « détails »


Article non signé lu dans « Le Canard enchaîné ». 30/03/2022


Une réflexion sur “Sainte Marine entend des voix

  1. jjbadeigtsorangefr 03/04/2022 / 23:29

    Il est toujours fécond le ventre d’où sortit la bête immonde…

Laisser un commentaire