Chiffres gonflés et neurones aux clous

Question gonflette des chiffres, Eric Zemmour peut se vanter d’être aussi doué que son rival Mélenchon.

Le candidat d’extrême droite et le leader des Insoumis ont revendiqué pile-poil le même nombre de participants pour leur grand meeting parisien : 100 000 le 27 mars au Trocadéro pour le premier, 100 000 le 20 mars sur la place de la République pour le second. Sans doute une ques­tion de standing…

Les lois de la physique sont pourtant implacables.

Sachant que la place du Trocadéro s’étend sur près de 2 ha, il aurait fallu, pour atteindre la barre des 100 000, rassembler 5 personnes au mètre carré sur la totalité des lieux. Y compris sur les surfaces occupées par la statue du maréchal Foch, le podium de Zemmour, les installations techniques du meeting, les arbres, les bouches de métro, les terrasses des cafés, les kiosques à journaux…

A la République, Mélenchon aurait même dû faire mieux et réunir 6 personnes au mètre carré, vu qu’il n’a utilisé que la moitié de la place, soit 16 000 m2. Un site qui comportait également un podium, une statue, des sorties de métro, du mobilier urbain à foison, etc.

Vérification faite sur les images fournies par les deux candidats, la densité de la foule de leurs supporteurs respectifs n’a dépassé les 4 personnes au mètre carré que dans les secteurs les plus proches de la scène du meeting.

En revanche, c’était près de zéro dans les endroits les plus éloignés ou offrant une mauvaise vue sur la vedette du jour. Dans ces conditions, il semble difficile d’avoir réuni plus de 30 000 personnes.

Pas assez, apparemment, pour que Zemmour arrive à entendre les cris de « Macron assassin ! » lancés par ses aficionados…

Dessin de Chappatte — Le Canard Enchainé – 30/03/2022

Article signé des initiales H. L. – « Le Canard enchaîné ». 30/03/2022