Un roi du déchet à la ramasse

Collecter les ordures… et ramasser une belle amende ? C’est possible.

Le 3 mars 2022, l’Autorité de la concurrence a infligé 1,5 million d’euros de pénalités à quatre entreprises du déchet pour entente. Parmi les punis, Excoffier Recyclage (410 000 euros de prune), dont le patron, François Excoffier, est conseiller départemental LR de Haute-Savoie et, surtout, président de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec).

  • La profession peut-elle être représentée par un groupe qui ne respecte pas les règles de la concurrence ?

Excoffier n’a pas souhaité répondre au « Canard ». « S’il ne prend pas l’initiative de partir, à l’occasion du prochain bureau exécutif du mois d’avril, nous demanderons sa démission », fulmine un représentant de Veolia.

Les quatre sociétés incriminées ont faussé 13 marchés lancés entre 2010 et 2016 par des collectivités de Haute-Savoie. De nombreux mails récoltés par les enquêteurs témoignent de leurs petits arrangements.

En mai 2010, Ortec Environnement a ainsi remporté le marché du tri des déchets ménagers de Thonon-les-Bains face à Excoffier. Sauf que, deux jours avant la date limite de remise des offres, un salarié d’Ortec a envoyé ses prix à Excoffier pour s’assurer que le compère allait présenter des tarifs moins attrayants.

Même stratagème en 2014, lors du marché ouvert par la communauté de communes du pays d’Evian. « J’ai eu peur de perdre, a avoué, en 2017, un représentant d’Ortec, alors j’ai demandé à Excoffier de remettre des prix légèrement moins intéressants que les miens. »

  • Le secteur des déchets dangereux n’échappe pas à cette concurrence déguisée.

En 2016, en accord avec Trédi, filiale de Séché Environnement, Excoffier a décidé de ne pas se porter candidat à l’appel d’offres d’Annemasse, laissant l’autre boîte l’emporter.

Ecoeuré par ces pratiques, Jean-Luc Soulat, vice-président de l’agglomération haut-savoyarde, compte saisir le tribunal administratif « pour obtenir réparation » et dénoncer le « cynisme » des fraudeurs (« Le Messager », 17/3). Il sera témoin à décharge ?


Article signé des initiales O. B.-K. Le Canard enchaîné. 23/03/2022


2 réflexions sur “Un roi du déchet à la ramasse

  1. bernarddominik 31/03/2022 / 20:22

    Les dérives du capitalisme. Aux usa les peines auraient été 10 fois plus lourdes. En France la légèreté des amendes face aux bénéfices rend la fraude attractive et sans risque. Pour les fausses heures supplémentaires représentant plusieurs millions d’euros volés aux marseillais Gaudin à eu 10000€ d’amende et pas de prison. Nos lois favorisent escroqueries et combines.

  2. jjbadeigtsorangefr 31/03/2022 / 22:39

    Même avec la merde ils font du fric et s’assurent d’en prendre un maximum, le citoyen paiera…….

Laisser un commentaire