Est-ce cela l’enseignement public ?

… bravo à la/au rédactrice/rédacteur en poste à l’enseignement académique de la Loire !

Attention pas la peine d’en rire, tout le monde est capable de « faire » des fotes d’aurtograffes, nous en premier, ne jetez pas la pierre… surtout si comme nous vous utilisé un logiciel de dictée… sans relire ensuite. MC


Zéro pointé pour l’inspecteur d’académie

Le directeur académique des services de l’Éducation nationale de la Loire a adressé aux professeurs des écoles du département une circulaire de quatre pages… qui ne tourne pas tout à fait rond.

Datée du 10 « févier » (oups !) 2022, cette missive indique aux enseignants « les modalités de recrutement sur les postes (…) vacants pour la rentrée 2022 ».

Et rend hommage, à sa façon, à la langue de Molière.

Petit florilège.

« Chaque candidat, écrit l’inspecteur d’académie, pourra solliciter un entretien, car il est intéressé pour un poste vacant à la rentrée 2022-2023 ».

Mais où est donc Ornicar ?

« Le candidat classé rang 1 se verra proposé (sic) les postes vacants à la rentrée 2022-2023, deux choix s’offre (re-sic) à lui : accepter l’un des postes vacants ; être sollicité lorsqu’un autre poste de même nature se libéra (re-resic). »

Le cadre supérieur de l’Éducation nationale s’empresse de préciser : « L’agent qui obtiendra un poste à profil, quel que soit l’affectation (ouille !), accepte la perte de son poste actuel. »

Longue vie à la concordance des temps !

Quant aux « enseignants non spécialisés qui souhaite enseigner » (soupir) dans des classes Ulis (réservées aux élèves handicapés), ils devront solliciter un entretien auprès d’un responsable référent « pour prétendre à une priorité sur un postes Ulis ».

S’agit-il d’une démarche singulière ou plurielle ?

Une chose est sûre : « les enseignants ayant déposés (au secours !) un dossier » de candidature ont intérêt à consulter le « calendrier des opération » (à l’aide !) pour connaître le sort que leur réservera « la commission des postes à exigences particulières ».

Aussi particulières que les exigences orthographiques et syntaxiques de M. l’Inspecteur d’académie ?


Article signé des initiales C. B. Le Canard Enchainé.09/03/2022


8 réflexions sur “Est-ce cela l’enseignement public ?

  1. anne35blog 13/03/2022 / 08:52

    Super, cela me console, je me sent moins seule avec mes énormes fautes d’orthographe !
    Bonne journée !

  2. jjbadeigtsorangefr 13/03/2022 / 16:16

    L’enseignant ainsi sélectionné pourra se présenter devant ses élèves ainsi : « c’est moi que je suis le professeur de français qu’on vous a causé » (San Antonio).

  3. Angela Benoit 13/03/2022 / 21:17

    Il est toutefois très étrange qu’une circulaire de ce genre, envoyée à tous les PE d’un département ne fasse pas plus de bruit. J’ai cherché en vain l’original, un commentaire, une trace autre que l’article du canard. On ne trouve rien! A vos gardes!

    • Libres jugements 14/03/2022 / 10:41

      C’est vrai, je n’ai pas trouvé de confirmation…
      Par contre, il est fort rare que les infos du Canard soient fausses.
      Me fondant sur cette prédisposition du « palmipède » à « sortir » le propos dérangeant… très rarement condamné pour diffusions erronées, j’ai osé « poster »cette info.

      Merci en tout cas pour ce commentaire
      Cordialement
      Michel

  4. luc nemeth 14/03/2022 / 18:56

    bon d’accord, cet inspecteur d’académie a fait très fort, mais c’est peanuts à côté de ce flic de la PJ qui me concernant a solennellement énoncé (garanti authentique) :

    – Mr Luc Nemeth est un usagé (sic!) de la Bibliothèque Nationale

    Ca vous a un petit côté, Omar-m’a-tuer…

  5. Evelyne Jesupret 18/03/2022 / 14:57

    Avant de se moquer des autres, il serait bien de commencer par soi-même non ?
    Enseignement est masculin singulier, donc vous auriez dû écrire public que je sache !
    Sinon, effectivement il fallait relever l’incompétence de ce directeur de la Loire !
    Merci pour cette perle !

    • Libres jugements 18/03/2022 / 16:29

      Bien dit et merci d’avoir relevé ce défaut d’orthographe.
      Je vais engueuler de ce pas mon logiciel de dictée et surtout me disputer pour défaillance de relecture…
      Cordialement,
      Michel

Laisser un commentaire