Aux migrants le sale rôle !

« Il faut expulser tous les clandestins et arrêter les pompes aspirantes : sécurité sociale, aide médicale, aides au logement, tout »…

… avait asséné Eric Zemmour le 19 janvier 2022 à Calais.

Récemment, la justice est allée au-devant des souhaits les plus fous du candidat d’extrême droite en retirant tous leurs droits aux migrants, y compris celui à la légitime défense.

Victime au ballon

Cette incroyable histoire est passée inaperçue : le 8 décembre, au petit matin, un homme d’une soixantaine d’années attaque au sabre un campement de réfugiés installé au fond du parc parisien de Bercy.

Façon médiévale, aux cris de « Mort aux migrants, marre des étrangers ! », il lacère les tentes Quechua où dorment des réfugiés et blesse plusieurs d’entre eux (dont un mineur, arrivé la veille à Paris). Pour se défendre, des exilés se jettent sur lui et le désarment avec un bâton. La main blessée lâche le sabre ensanglanté.

Appelée par un témoin, la police embarque tout le monde : direction la Pitié-Salpêtrière pour des examens médicaux. L’agresseur part en détention provisoire pour « dégradations », « violence à caractère raciste avec une arme » et « préméditation ». Et, là, quatre des migrants soignés à l’hôpital sont placés en garde à vue pendant quarante-huit heures, comme des voyous, avant d’être libérés, bardés du statut de témoin assisté.

Les voltigeurs déboulent

« Mon client a été suturé à la cuisse et dans le dos. Il a été déféré devant le juge avec une béquille. Tout le monde a bien compris qu’il s’agissait de légitime défense », s’indigne une avocate, commise d’office.

Le 9 décembre 2021, plusieurs ONG organisent un rassemblement, histoire d’apporter aux migrants restés à Bercy une aide médicale et psychologique. Aussitôt, une trentaine de CRS et autant de « voltigeurs » de la brigade de répression Brav-M déboulent, contrôlent, allongent deux ou trois amendes et embarquent, pour quelques heures, un membre de Médecins du monde.

Le mineur a disparu. Le plus grièvement blessé, poignardé dans son sommeil, a préféré dormir seul dans le métro. Un autre s’est vu signifier un avis d’expulsion. Le 15 décembre 2021, le campement a été démantelé et certains « campeurs » ont été mis « à l’abri ».


Marine Babonneau. Le Canard Enchainé. 02/02/2022


Une réflexion sur “Aux migrants le sale rôle !

  1. jjbadeigtsorangefr 05/02/2022 / 23:14

    Vous avez dit Justice?…

Laisser un commentaire