Le bizness des vieux

Un livre qui fait chuter le cours de Bourse d’une entreprise, ça rassure sur la force de l’écrit.

Le journaliste Victor Castanet a enquêté pendant trois ans sur le bizness des maisons de retraite privées et le tableau qu’il dessine, parlera à tous ceux qui ont accompagné une personne âgée dans l’un de ces établissements.

Manque de personnel, manque de matériel, manque de soins, vol de vêtements et d’objets sont le quotidien dans ces derniers lieux de vie, y compris dans les plus huppés, comme Les Bords de Seine, à Neuilly, visités par l’auteur. Il ne suffit pas de verser 6 500 euros par mois pour échapper aux odeurs de pisse.

Pas de chance pour le groupe Orpea, Les Bords de Seine lui appartiennent et l’enquête de Castanet, forte de 200 témoignages, dont ceux d’importants cadres dirigeants, montre que l’obsession comptable prévaut dans ces Ehpad privés où les personnes âgées ne sont plus que les variables d’ajustement d’une machine à cash.

Orpea, qui n’a pas voulu répondre aux questions de l’auteur, a vu son cours de Bourse chuter de 16 % le 24 janvier, jour de la parution dans « Le Monde » des bonnes feuilles des « Fossoyeurs » (Fayard).

Le groupe se réserve le droit de porter plainte.

De même que l’ancien candidat à la présidentielle, Xavier Bertrand, accusé d’avoir favorisé Orpea quand il était ministre.

Cela suffira-t-il à clore le débat ?


Article non signé. Le Canard Enchaîné. 26/01/2022


2 réflexions sur “Le bizness des vieux

  1. jjbadeigtsorangefr 28/01/2022 / 19:15

    La vieillesse relève de l’assurance maladie et devrait échapper à la voracité des requins.

  2. Danielle ROLLAT 28/01/2022 / 21:53

    Ils savent et se taisent. Pourquoi le travail sur l’autonomie, les rencontres, colloques, discussions auquel nous (le Haut Conseil de l’Age) avons été invités à participer a-t-il été enterré ?

Laisser un commentaire