Commissariats et casernes à vendre

Les hôtels de police, des casernes et des préfectures bientôt sponsorisés… comme les stades et les salles de concerts ?

L’Intérieur n’en est pas encore là, mais des parlementaires et des hauts fonctionnaires échafaudent des solutions pour tenter de sauver le parc immobilier de l’Etat sans « trop » taper dans la caisse. Trois scénarios sont actuellement à l’étude.

Le premier : la création d’une société foncière de droit privé, avec des capitaux détenus à 100 % par la Caisse des dépôts, bras armé du ministère des Finances.

Dans une note, le secrétariat général du ministère de l’Intérieur estime que « l’idée, séduisante, comporte de gros risques ». Le principal : Beauvau remettrait les clés de la gestion de son patrimoine à Bercy.

Deuxième proposition : dans son avis sur le projet de loi de finances, la députée LRM Aude Bono-Vandorme évoque, elle aussi, une foncière, permettant une gestion optimisée du parc existant. Avec, toutefois, un inconvénient de taille : le montant des loyers versé par l’Etat serait astronomique.

Troisième et ultime solution : la création d’un organisme de placement collectif immobilier, dont l’Etat ne serait actionnaire qu’à 29 %.

Le reste — valorisé à 8 milliards d’euros — serait vendu à des sociétés privées. Dans un rapport transmis à Beauvau, la gendarmerie s’inquiète d’une possible « prise de contrôle non désirée ».

Bienvenue à la caserne Kronenbourg ou au commissariat Kentucky Fried Chicken !


Didier Hassoux et Christophe Labbé — le Canard enchaîné. 19/01/2022


2 réflexions sur “Commissariats et casernes à vendre

  1. jjbadeigtsorangefr 28/01/2022 / 10:56

    Les locaux de la justice sont en partie l’objet d’une convention Publique Privé (PPP) ce qui coûte un max au ministère et en rapporte autant au capital privé.
    Cherchez l’erreur.

  2. Danielle ROLLAT 28/01/2022 / 21:36

    Ils ont déjà commencé par des partenariats Public/Privé à l’Hôpital (voir celui de l’Essonne)… Que restera t-il des bijoux de famille ?

Laisser un commentaire