Un choix politique

Alors que la campagne électorale française s’égare dans des propos oiseux, les Allemands, eux, récoltent les fruits du débat politique de haut vol qu’ils ont mené l’été dernier pour le renouvellement du Bundestag.

Le vice-chancelier de l’Économie et du Climat (une fonction inventée par la quatrième puissance mondiale) propose au pays une « tâche gigantesque»: tripler ses efforts pour atteindre la neutralité carbone en 2045. Et tenter ainsi de limiter le réchauffement climatique. Les Allemands, pas davantage que les autres Occidentaux, ne renonceront à leur niveau de confort.

Mais eux ont tiré un trait sur le nucléaire, qu’ils considèrent comme une énergie du passé. Il n’existe alors pas d’autre solution que les énergies renouvelables.

Deux pour cent du territoire allemand seront réservés aux éoliennes. Le superministre devra faire oeuvre de pédagogie en parcourant les Lânder, et affrontera les oppositions, en Bavière notamment.

Aucune énergie n’est neutre mais un choix politique a été fait.

En France, pas le moindre débat : un président pas encore candidat sort de son chapeau des mini-centrales nucléaires, puis des EPR en rafale, un commissaire européen très français, Thierry Breton, annonce, comme une provocation à l’égard de nos voisins d’outre-Rhin, 500 milliards d’investissements dans le nucléaire.

Au même moment, quatre grands experts mondiaux du nucléaire rappellent la lenteur des processus de construction des centrales, les risques d’accident démultipliés par les événements climatiques extrêmes, les coûts de moins en moins compétitifs face au renouvelable, et l’insoluble question des déchets, qui hypothèque sérieusement l’avenir.

Ne pourrait-on commencer à en débattre?


Vincent Remy – Télérama N°3758 – 19/01/2022


Une réflexion sur “Un choix politique

  1. jjbadeigtsorangefr 26/01/2022 / 22:46

    En abandonnant le nucléaire les allemands sont devenus utilisateur d’énergie fossile et ainsi de gros pollueurs. Dans l’immédiat on ne peut faire l’impasse et il convient de mettre en oeuvre les énergies non polluantes mais le passage ne peut se faire que sur plusieurs année. Alors, en attendant ………

Laisser un commentaire