Il est…

des questions que l’on se pose (ou pas !) au cours d’une lecture…

Dans le dernier prix littéraire de Mohamed Mbougar Sarr intitulé « La plus secrète mémoire des hommes » (Ed. Philippe Rey/Jimsaan), on peut trouver cette phrase :

… il dit : « J’aurais bien continué, mais j’ai une AG politique »

Je dis « Les anars vont enfin prendre le pouvoir ?

Il dit « Non le renverser »

Je dis « Et après ? »

Il répondit « Le rendre »

je répliquais « A qui ?

Il affirma « Au peuple »

je demandais « Qui est le peuple ? »


C’est à la lecture de ces quelques lignes entre autres, que me vint la question : « être anar, ne serait-ce qu’une posture destructrice ? ». MC


2 réflexions sur “Il est…

  1. Pat 23/01/2022 / 22:47

    Quel que soit le parti (cf l’Histoire), pour prendre le pouvoir (ou y prétendre), il faut d’abord recruter le plus possible « d’intéressés » et… d’idiots…auxquels donner un nom générique mais respectable: le peuple, ça le fait toujours bien et la nourriture qu’il réclame…Sans compter que si certains (très à droite) tentent depuis un certain temps, par une sorte de chirurgie esthétique, de changer de visage, le temps a bien abîmé celui des anars. Pourtant, j’avais moi-même rêvé d’un temps ou l’adulte n’aurait plus besoin qu’on le prenne par la main; de chef, de commandant…Mais un poète ne fait qu’un courant…d’air en chantant.

    • luc nemeth 25/01/2022 / 11:45

      Bonjour. Le problème est que le mot anarchiste est aujourd’hui accaparé du côté officiel par des gens dont certains sont des assoiffés de… pouvoir et qui ne font que reproduire et à la limite du mimétisme ce qu’à juste titre ils reprocheraient (peut-être) à d’autres.
      On ne peut que rappeler ce qu’en disait la bonne Louise : le POUVOIR est maudit…

Laisser un commentaire