Des positions différenciées !

Certains agonisent la position australienne d’interdire à Djoko l’accès sur son territoire, le privant de disputer l’Open d’Australie, d’autres trouvant scandaleux son attitude de non vacciné et refusant de l’être ; exigeant un passe-droit au prétexte qu’il est le n°1 mondial à la FTP ; pourtant une actualité récente en France est passée sans aucune observation particulière, ni des médias, ni des réseaux sociaux, ni de la population…

Bizarre, d’autant qu’elle méritait d’être étudiée de près !

Les Bogdanov et l’inculture scientifique

Le monde médiatico-politique pleure la disparition des frères Bogdanov, icônes de la vulgarisation scientifique, faisant preuve au passage d’une drôle d’indulgence quant à leur revendication de non-vaccinés.

Une « conviction intime » qui, contrairement à celle des « vrais » antivax, ne suffisait pas à en faire des sous-citoyens irresponsables.

En réalité, Igor et Grichka représentaient à peu près tout ce qu’il y a de plus détestable dans la relation entre la science et les médias, laquelle a fini par nous sauter à la figure pendant la crise du coronavirus.

Inutile de revenir sur la polémique autour de leurs thèses bidon soutenues au forceps, l’une en mathématiques, par Grichka, en 1999, et l’autre en physique, par Igor, en 2002.

Travaux dépourvus de « valeur scientifique », selon un rapport du CNRS.

Qu’importe : les Bogdanov se considèrent comme des génies incompris, victimes d’une « Stasi scientifique » enfermée dans ses certitudes.

Une accusation de plagiat par le célèbre astrophysicien Trinh Xuan Thuan et des polémiques en rafales (entre autres, des citations manipulées et la promotion d’un livre laissant croire à leur implication dans le programme de recherche du satellite Planck) ne suffisent pas à les discréditer.

Les deux frangins restent accueillis sur les plateaux télé pour disserter sur tout et n’importe quoi, devant des présentateurs buvant leurs paroles en n’y comprenant rien. Leurs livres sont des succès d’édition.

Les vulgarisateurs à gueule d’extraterrestres savent mêler science et mysticisme en invoquant Dieu à tour de bras, alimentant une confusion insupportable entre la méthode savante et la croyance religieuse pour mieux attirer le chaland.

En déroulant le tapis rouge aux Raoult et compagnie, l’élite médiatique et politique a révélé son manque cruel de culture scientifique et sa vision naïve d’une parole pseudo-experte unilatérale.

Espérons que l’électrochoc suffise à empêcher des carrières à la Bogdanov de tenir pendant des décennies.


Edgar Lalande. Charlie hebdo. 12/01/2022


4 réflexions sur “Des positions différenciées !

  1. bernarddominik 17/01/2022 / 20:54

    Je ne vois pas en quoi Edgar Lalande est plus compétent que le Pfr Raoult qui a soigné avec succès de mes amis diabétiques et âgés avec le médicament soit disant inefficace.
    Dans les BdR des médecins ont utilisé avec succès son protocole.
    Pour les Bogdanov je ne dirai rien : ils m’ont plus fait rire que convaincu.
    Mais les associer au Pfr Raoult montre que Lalande est tout simplement un idiot.
    J’ai eu un voisin qui se présentait « Lalande de Chamaliere  » et critiquait la façon dont les provençaux taillent les oliviers tout en laissant les siens se couvrir de lierre et mourir étouffés.
    Des comique qui ne font pas rire.

    • Libres jugements 18/01/2022 / 10:58

      Comme d’habitude Bernard tous les avis sont à considérer.
      Ne prétendant nullement avoir les connaissances nécessaires pour juger de la pertinence des travaux scientifiques mathématiques médicaux, en béotien, je me borne à constater un faisceau de concordances provenant de tous bords, mais également d’avis me semblant très « autorisés » d’éminences reconnues dénonçant les propos des uns et des autres, comme le CNRS ou le Conseil Sanitaire. Certes la majorité n’a pas toujours raison, par conséquent je m’abstiendrai de porter un jugement péremptoire dans un sens ou dans un autre.
      Cordialement,
      MC
      ——————————————–
      Directeur de l’institut hospitalo-universitaire de Marseille, Didier Raoult est devenu, au printemps 2020, une idole pour une partie de la population française. En faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la Covid-19, le chercheur marseillais a acquis une aura, une stature nationale au point de recevoir, dès le mois d’avril, la visite du président de la République.
      Et pourtant, dès cette époque-là, Médiapart révélait déjà deux rapports qui documentaient les méthodes douteuses de Didier Raoult, des arrangements avec la science et un manque d’expertise de ses équipes en épidémiologie.
      Plus tard, Médiapart révélait également que les équipes de Didier Raoult prescrivaient de façon sauvage à des patients atteints de tuberculose un traitement expérimental, non testé, qui a provoqué dans certains cas de graves complications.
      Ce sont ces deux ans d’enquête que Médiapart vous propose aujourd’hui en vidéo. https://youtu.be/-p92CwIHgIA

  2. jjbadeigtsorangefr 17/01/2022 / 22:59

    Des croyants qui se voulaient des scientifiques et n’étaient que des amuseurs publiques.
    Ils ont péri par là où ils ont pêché…

  3. Danielle ROLLAT 19/01/2022 / 15:28

    Et pendant ce temps la pandémie s’est développée, la fa France divisée entre les pros et les antis et 127.637décès à ce jour, DEO GRATIAS !

Laisser un commentaire