Outragé, outrageant !

Indignation après des propos du fasciste de service…

… sur « l’obsession de l’inclusion » scolaire et le handicap en général, pour qu’hélas il deviennent un sujet de campagne pour ses adversaires de tous bords, obsédé que sont les candidats droitiers sur la sécurité, leur combat monté de toutes pièces par certains médias contre l’islamisme et la soif de privatisation des services publics.

En visite auprès d’enseignant-e-s dans le Nord, vendredi 14 janvier, Éric Zemmour tenu ces propos « Je pense qu’il faut […] des établissements spécialisés, sauf pour les gens légèrement handicapés évidemment. » Avant de dénoncer « l’obsession de l’inclusion [qui] est une mauvaise manière faite aux autres enfants et à ces enfants-là, qui sont – les pauvres – complètement dépassés par les autres enfants ».

Une déclaration à contre-courant des priorités affichées par le gouvernement qui se félicite depuis cinq ans de construire un « grand service public de l’école inclusive », et complètement à rebours des préconisations de l’ONU qui n’a de cesse de reprocher à la France une politique ségrégationniste en matière de handicap, avec ses multiples institutions spécialisées pour tous les âges de la vie : les instituts médico-éducatifs (IME) pour l’enfance, puis les IMPro pour se former, les ESAT pour travailler, sans oublier toutes les MAS, FAM et autres acronymes du système médicosocial.

Oui je vais écoute je le traîne avant que tu fais est d’accord Pour les parents d’élèves en situation de handicap qui subissent le validisme au quotidien, cette soudaine passion des candidats pour l’inclusion fait au mieux rire jaune, au pire grincer des dents. Eux vivent, au quotidien, les difficultés à faire simplement appliquer une loi vieille de 17 ans (la loi de 2005), qui a affirmé « le droit pour chacun à une scolarisation en milieu ordinaire au plus près de son domicile, à un parcours scolaire continu et adapté ».

Éric Zemmour (pensant peut-être aux 12 millions de personnes handicapées en France qui, elles aussi, ont ou auront le droit de vote ?) est venu modérer sur Twitter, samedi, ses propos : « Bien sûr, il y a des cas où le fait de les mettre dans un établissement ordinaire est une bonne chose, car ça leur permet de progresser, de se socialiser. Et puis il y a d’autres cas, réels, plus nombreux qu’on ne le dit, où c’est une souffrance pour ces enfants. » Pour les parents de « ces élèves-là », ces mots résonnent très fort. Parce qu’eux savent la réalité de l’école française, en 2022.

[…]

Bien évidemment, cette sortie polémique formulée dans le cadre d’une campagne électorale relève des stratégies et promesses faites à cette époque-là. Reste que le candidat, c’est emparé d’un manque de réalisme sur la problématique handicap dans les programme électoraux, il a fait son travail : il a créé la polémique.

Maintenant que ses adversaires ont poussé les hauts cris en rappelant leur attachement à l’inclusion, sans distinction, attendons de voir qui fera des propositions courageuses pour transformer le quotidien des enfants avec handicap.

On ne change pas l’école (et la société à venir) avec des bouts de ficelle et de la communication. Exigeons déjà que les lois existantes soient rigoureusement appliquées.

Jusque-là, aucun-e candidat-e à l’Élysée n’en a fait un point fort de son programme. Qui donnera un vrai statut aux AESH ? diminuera les effectifs dans les classes ? se penchera sur le fonctionnement des MDPH qui créent de fortes inégalités territoriales ?


Composé d’après Caroline Boudet. Médiapart. Source (extraits)


3 réflexions sur “Outragé, outrageant !

  1. Danielle ROLLAT 16/01/2022 / 13:45

    Affligeant, désespérant…et il ose être candidat à la magistrature suprême…

  2. jjbadeigtsorangefr 16/01/2022 / 23:44

    Et si on tirait la chasse d’eau?

    • luc nemeth 20/01/2022 / 17:38

      Oui, mais il faudrait le faire sur toutes les : chaînes.
      Parce que ce vieux pays gaulois en est à un tel point qu’en toute cette affaire l’extrême-droite a pu se contenter de faire de la figuration et que ce sont des médias qui se revendiquent de « le démocratie », ben voyons, qui se sont ébroués dans une matière qui n’a pas plus besoin d’être précisée

Laisser un commentaire