Les P.O. – 2/3

Suites de visites dans les Pyrénées-Orientales

Village de Eus (66)

On ne voit que lui. Depuis Perpignan, sur la route qui monte à Prades, Eus se présente. Entièrement classé Monument Historique, ce village en « ruche » est perché sur un flanc de montagne. Avec sa forme pyramidale, il figure parmi les 157 plus Beaux Villages de France, classement qui économise toute autre publicité. On vient à Eus (prononcez « ews » !) neuf mois par an, avant ou après l’hiver, pour la beauté des lieux, les arts et la nature.

On appelle les habitants « els lluerts », nom catalan du lézard vert. Ce surnom est bien justifié dans la commune la plus ensoleillée de France ! Baignée par 1960 heures de rayons annuels, elle dialogue toute l’année avec le massif du Canigou. On stationne dès l’arrivée pour s’offrir une agréable montée par les ruelles escarpées et pavées. Sans carte, on se livre à un parcours improvisé qui mène jusqu’à l’église, sur les traces du château disparu. On ne rencontre pas de boutiques de babioles.

Très agricole jusqu’à la moitié du XXᵉ siècle, Eus protège ses vergers dans sa plaine. Sur les hauteurs se lovent 25 ateliers d’artistes et d’artisans, installés dans le sillage du producteur Jacques Canetti, hôte du village dans les folles années 1960. Le show-biz est parti, mais le parfum reste. Dans ce bourg fleuri, on se laisse aller à quelques tapas sur une terrasse et l’on n’oublie jamais la vue panoramique sur la vallée de la Têt.

Eus, une histoire de résistance ! Cet harmonieux petit ensemble de maisons s’est bâti à la suite de l’ancienne forteresse du Xᵉ siècle, voulue par les comtes de Cerdagne. Il a repoussé les troupes françaises en 1598, puis espagnoles en 1793. Ces époques lointaines ont cédé le pas à une ambiance paisible, propre au repos intégral. En été, les journées de choix sont au festival Croisée d’Art, les soirées aux Nits de Cançó. Cet événement investit la Fond’action Boris Vian, car l’épouse de l’artiste a vécu ici.


Collection personnelle, Photos MC, Droits réservés, Appareil Sony Alpha 500 (Zoom 18/55 ou 55/200). Temps d’hiver très changeant.


2 réflexions sur “Les P.O. – 2/3

  1. Sigmund Van Roll 08/01/2022 / 16:57

    Je connais très bien ce secteur.
    J’y ai séjourné souvent
    😄😄

    • Libres jugements 09/01/2022 / 12:38

      Merci Sigmund.
      Si je comprends ton message, il souligne le charme et la beauté des paysages, villes et villages pour « y avoir séjourné souvent »
      Cordialement,
      Michel

Laisser un commentaire