Au revoir Maryse

Maryse Wolinski nous a quittés.

Depuis des mois, elle luttait contre un cancer, et de temps en temps, elle nous donnait des nouvelles de sa santé avec prudence et lucidité.

Elle avait fait face avec un grand courage à l’épreuve terrible de la perte de Georges, le 7 janvier 2015.

Depuis, elle avait repris le flambeau d’une cause à laquelle Wolinski tenait : la création d’une Maison du dessin de presse et du dessin satirique.

En septembre, elle avait lancé un appel signé par plusieurs dessinateurs pour demander au gouvernement d’agir dans ce sens. L’autre combat qu’elle menait était celui de perpétuer la mémoire de Wolinski.

Elle avait ainsi organisé deux très belles expositions, au palais de Tokyo en 2018 et cet automne à l’École des beaux-arts de Paris.

Journaliste au « Journal du dimanche » et à « Elle », entre autres, Maryse écrivit son premier roman, « Au diable vauvert », en 1988. Après l’attentat du 7 janvier, elle publia « Chérie, je vais à Charlie », « Le Goût de la belle vie » et « Au risque de la vie ».

Malgré sa santé fragile et la douleur de devoir entendre à nouveau le récit de cette tragédie, Maryse avait assisté régulièrement aux audiences du procès des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015.

On ne pouvait pas parler de Georges sans Maryse et de Maryse sans Georges.

Elle était souvent présente dans les dessins de Wolinski.

Lorsque Charlie publia, durant l’été 2020, une série de dessins de Wolinski, Maryse nous dit à quel point cela l’avait touchée de voir Georges à nouveau dans les pages de son journal, qu’il avait contribué à créer et à faire vivre de son humour et de son esprit uniques.

À notre tour de saluer Maryse. Nous adressons nos vives condoléances à Elsa, Frederica et Natacha. Tant que Charlie vivra, il y aura toujours une place pour les dessins de Georges.

Dessin de Wolinsky – Merci aux Ed. Glénat ayant permis de laisser paraitre ce dessin de Georges.

Une réflexion sur “Au revoir Maryse

  1. Danielle ROLLAT 16/12/2021 / 18:53

    Au revoir Maryse, bonjour à Georges, et à tous les Copains avec qui on trinquait joyeusement au stand de CUBA SI à La Courneuve. En 2014, notre stand était décoré avec de grands panneaux de dessins offerts par Stéphane CHARBONNIER (Charb)… Je n’y suis plus jamais retournée..

Laisser un commentaire