Un leurre ?

Accouplement politique… !

Il n’est pas facile, sans aucun doute, de conduire une campagne électorale en tandem. Sandrine Rousseau, arrivée en deuxième position à la primaire écolo, a confié au « Monde » (5/12) que, le 28 novembre 2021, le vainqueur, Yannick Jadot, lui avait téléphoné pour lui dire : « Stop, on arrête la guerre !»

Après quoi, le 1er décembre, devant un thé et des croissants, ils ont signé un armistice dont on ignore encore la longévité.

Il en va presque de même pour le couple Valérie Pécresse-Eric Ciotti. A l’issue de la primaire de LR, ils s’enlacent langoureusement devant les caméras, et plouf, le lendemain, le géant de la vallée de la Vésubie lance son nouveau parti, À droite !, et flingue la gagnante en ces termes : « Le message qui a été envoyé hier par Valérie Pécresse n’était pas un bon message. Il a étonné beaucoup de personnes qui me soutiennent. J’entends que mes idées soient représentées en force. »

Il faisait référence au passage de l’interview, le 4 déc. 2021 sur TF1, où Pécresse écartait d’un revers de main la proposition formulée par Ciotti de la création d’« un Guantanamo à la française » pour les immigrés clandestins. En vérité, Ciotti était d’autant plus furibard que Pécresse avait refusé tout net de constituer avec lui un ticket à l’américaine.

« Eric veut faire une campagne côte à côte avec Pécresse, a expliqué Antoine de Chemellier, un collaborateur de Ciotti, le 6 décembre 2021, devant des journalistes. Elle a besoin d’une deuxième mâchoire. Elle va prendre sur Macron, mais elle a besoin d’Eric pour prendre sur Zemmour et sur Le Pen. »

Les deux « mâchoires » ont fait la paix, le même jour, en partageant à Nice une pissaladière et des farcis.

Alors, tout baigne ? Pas sûr. Gérard Larcher, le président du Sénat, craint pour la pérennité de l’attelage et s’inquiète, en petit comité, des dérives extrême-droitières de son parti.

« Trouver un équilibre entre la ligne politique prônée par Pécresse et celle de Ciotti est une mission délicate, a-t-il affirmé. Il est difficile d’adopter le programme de celui dont le nom a été scandé au meeting de Zemmour, l’un de nos adversaires. »

Au moins, l’équipage écolo ne rencontre pas ce problème…


Article non signé – Le canard enchainé – 08/12/2021


2 réflexions sur “Un leurre ?

  1. jjbadeigtsorangefr 12/12/2021 / 09:25

    J’ai vu des attelages curieux par exemple un âne et un dromadaire qui tiraient l’araire. Ils allaient tout de même dans le même sens…………..

  2. bernarddominik 12/12/2021 / 09:51

    Eric Ciotti est bien le grand de cette petite vallée la Vésubie.
    Ça fait sourire qu’il puisse imaginer être le « vice-président”.
    Face à la Zemmourisation des électeurs LR V Pécresse devra bien lui donner des gages, j’espère sans tomber trop bas (le Guantanamo une honte).
    Quant à Jadot, avec Sandrine Rousseau, il perdra des voix à droite, sans elle à gauche, mais je crois qu’il a plus à perdre qu’à gagner, car avec son idée d’ouvrir nos frontières aux djihadistes (pour les surveiller!) Sandrine Rousseau s’est ridiculisée

Laisser un commentaire