Déclaration de revenants

« La droite est de retour », répète en boucle Valérie Pécresse.

« Retour » est le mot, effectivement, tant, avec elle, mais pas seulement, on compte de revenants. À commencer par Fillon, dont elle n’est pas la seule à viser l’électorat, mais dont elle a récupéré tout le programme là où il l’avait laissé. Elle se revendique aussi de Chirac, se définit par son fameux « deux tiers Merkel » et le dernier tiers pour Margaret Thatcher, tout en se recommandant de Sarkozy. Et ses alliés ne sont pas oubliés. Ciotti, tout rengorgé de son score imprévu au premier tour de la primaire LR et des 40 % engrangés au second, a eu le droit, à défaut d’un Guantanamo-sur-Vésubie, de voir sa « voix puissante » comparée par la candidate LR à celle d’un autre revenant, « une grande figure, Charles Pasqua ». Ainsi, Ciotti a « une voix qui porte dans la crise d’autorité que traverse le pays ». Une voix qui résume aussi une partie des problèmes auxquels Pécresse se retrouve confrontée aujourd’hui.

Pas seulement parce que le député des Alpes-Maritimes a été prompt à afficher des exigences plus grosses que son score pour que ses idées très droitières soient adoptées dans le programme de la candidate LR. Surtout parce que Ciotti, félicité par Zemmour au premier tour pour le très moderne « retour du RPR », puis applaudi comme un « ami » au meeting de Villepinte, marche sur la frontière qui sépare la droite républicaine de l’extrême droite lepéniste ou zemmourienne. Car, au-delà des revenants, LR a un problème de partants et de déjà partis. Ceux qui n’ont pas attendu le « retour » de la droite pour passer à l’extrême droite.

À en croire le score de Ciotti, ces militants et électeurs de LR tentés de passer la frontière sont encore nombreux. Il est censé les retenir et s’en sert évidemment pour obliger Pécresse à faire des concessions à sa ligne dure. D’autant que Zemmour ne s’est pas privé, à Villepinte, de les inviter à le rejoindre. Entre chantournures et grandiloquence, emprunts à l’Ump, références à Napoléon et usage intensif du dictionnaire des citations, chacun ses revenants, le polémiste candidat y est aussi allé plus directement. Il entend rassembler les « électeurs du Front national, traités comme des parias », et, tout en canonnant Pécresse, ceux de LR. Il ne s’agit rien de moins que d’« en finir avec trente ans de renoncement et de lâcheté ».

« Ben voyons ! », comme l’ont scandé les fans de Zemmour quand ils n’étaient pas occupés à huer des journalistes ou à cogner des militants antiracistes.

Et, pour ce qui est de voir, Pécresse a vite vu la difficulté pour elle de devoir composer avec cette frange ultra-droitière sans faire peur à un électorat LR plus modéré.

Un électorat qui a été très délaissé dans les débats internes de la primaire LR, qui n’ont cessé de tourner à la surenchère sur l’immigration et la sécurité. Au point que Zemmour a beau jeu de se targuer d’avoir plus qu’influencé ces débats.

Et de répéter : Pécresse, Bertrand et Barnier me critiquent, mais tous m’ont copié.

Or cet électorat modéré de LR a aussi ses partants et c’est déjà partis, eux, du côté de la Macronie. Ils s’annoncent aussi difficiles à empêcher de partir qu’à faire revenir. C’est affirmer que, si « la droite est de retour », celle qu’entend incarner Pécresse n’est pas encore arrivée.


Édito du 08 Déc. 2021 d’Erik Emptaz – Le Canard Enchainé


4 réflexions sur “Déclaration de revenants

  1. jjbey 10/12/2021 / 08:50

    La dérive tectonique des plaques de la droite concentre ses forces vers l’extrême droite.
    Revanchards de la guerre de cent ans, nostalgiques de Pétain, accros de l’OAS, admirateurs de Pinochet……se concentrent pour préconiser des mesures à caractère raciste, promouvoir la suprématie de l »homme blanc, le tout pour mieux préserver un système capitaliste dont ils sont le dernier rempart.
    Ces ennemis du peuple tentent de l’endormir pour mieux l’estourbir.
    On ne laissera pas faire…….

  2. Danielle ROLLAT 10/12/2021 / 16:10

    Il est temps de mettre le turbo pour contrer point par point les programmes affligeants et désespérants.
    Je me suis « sacrifiée » hier soir, pour écouter le programme de la 2… Je n’ai pas eu le courage d’aller jusqu’au bout… Ca promet !!!

    • Libres jugements 10/12/2021 / 16:51

      Oui comme toi Danielle, j’ai lâché Cette écoute assez rapidement je dois le reconnaître attendant finalement les positions de quelques journaleux expert en machin chose pour me faire une idée que de toute façon j’avoue être préconçue renverse zébulon, mais, j’aurais aimé entendre la contrepartie de Bruno le Maire sur les problèmes économiques face à l’absence dans le programme que ne se présente pas, faute d’inexistence de celui qui n’est qu’un éditorialiste poussé par l’ultra catho breton Bolloré.
      Bonne soirée à toi
      cordialement
      Michel

Laisser un commentaire