Condamné… ma non troppo !

Les adhérents du club Tir sportif Vernon (TSV) ont peiné à cacher leur surprise…

… le mois dernier, en voyant débarquer Patrick Balkany. L’ancien maire de Levallois, condamné comme son épouse à porter un bracelet électronique, avait fait le déplacement depuis son moulin de Giverny (Eure) pour déposer une demande de licence. Il y a quelques jours, le précieux permis lui a été accordé par la Fédération française de tir sans que le ministère de l’Intérieur (qui est obligatoirement consulté) s’y oppose.

La situation est d’autant plus ubuesque que les Balkany auraient logiquement dû être inscrits au Fichier national des personnes interdites d’acquisition et de détention d’armes (le Finiada). Parmi la liste des condamnations visées par ce fichier figure expressément, en effet, le délit de blanchiment, qui a valu quelques misères judiciaires au couple.

Contacté par « Le Canard », Patrick Balkany ne voit pas où est le problème : « Avant, je m’exerçais au stand de tir de la police nationale, à Paris. J’ai repris une carte au TSV car leurs installations sont à 500 mètres de chez moi. » Ce qui lui permet, au passage, de jouer tranquillement de la gâchette sans quitter le périmètre autorisé par son bracelet électronique…

Et l’élu’d’ajouter : « Je ne chasse plus depuis des années, je n’ai jamais tiré sur personne ni tué quiconque. »

Vite, une médaille !


Article signé des initiales H. L – Le Canard Enchainé – 01/12/2021

Une réflexion sur “Condamné… ma non troppo !

  1. jjbey 03/12/2021 / 09:54

    On a vu Balkany hier au soir sur France2 tout souriant dans sa luxueuse propriété. Il y a des condamnations plus contraignantes…

Laisser un commentaire