Bilal Hassani en Sainte Vierge !

Capture d’écran – Couv. de Tétu – 03/12/2021

Préambule : nous n’avons pas changé de genre, nous vous l’assurons et ne le feront assurément pas, reste qu’il faut toujours « se tenir informé »… après, le jugement appartient à chacun… MC

Dans un article qui accompagne cette couverture, TÊTU s’explique sur ce choix de personnalité de l’année : « Têtu en diable par sa détermination à poursuivre son rêve, depuis YouTube jusqu’à l’Eurovision où il a représenté la France en 2019, Bilal Hassani force l’admiration. En offrant avec talent et simplicité, dans une émission populaire [Danse avec les stars, ndlr], une incarnation de notre communauté plurielle, il s’est imposé comme personnalité TÊTU de l’année 2021. Avec lui, c’est une génération désencroûtée des normes qui s’emploie à plier le genre, le déplier et s’y déployer. On va en faire des origamis, et même des confettis ; ce sera kaléidoscopique, joyeux, bizarre et gai. Rencontrez votre époque », écrit Thomas Vampouille, rédacteur en chef du magazine.

——————–

Pour Laure Daussy. Charlie hebdo Web. Source (extraits)

La dernière couv’ de Têtu montrant le chanteur queer Bilal Hassani en icône chrétienne a suscité une série de messages offusqués sur les réseaux sociaux. De son côté, Médiatransport, qui gère les pubs de la RATP et de la SNCF refuse d’afficher la Une.

« C’est extrêmement irrespectueux. Les personnes concernées sont offensées, je ne vois pas pourquoi vous ne supprimez pas ». Le 19 novembre 2021, le magazine Têtu publie un tweet pour annoncer la nouvelle couv’ de Têtu, avec en Une, le chanteur Bilal Hassani, sacré personnalité de l’année par le magazine. Il y apparaît dans une iconographie religieuse, avec une auréole sous forme de couronne derrière la tête, revêtu d’une robe longue, les paumes de mains ouvertes. Une image qui peut rappeler la Vierge Marie, ou Jésus. Et voilà qu’en dessous du tweet, un flot de messages crie au blasphème. Le sujet est un peu passé inaperçu avant que le site seronet.info n’en parle.

Les messages apparaissent tous plus offusqués les uns que les autres.

« Allez-vous faire foutre à manquer de respect aux chrétiens sérieux », « J’ai mal à mon Jésus », ou plus absurde encore : « représenter Marie, c’est déjà un blasphème  », « On rappelle bien évidemment que toutes représentations de Jésus/Issa sont INTERDITES dans la religion chrétienne et musulmane » ose un autre.

Le flot de messages est probablement parti du forum 18–25, site bien connu pour abriter des énergumènes racistes, misogynes et homophobes. L’un poste ce message au lendemain du tweet de Têtu : « ALERTE – Bilal Hassani PROVOQUE UN SCANDALE » et s’ensuivent un certain nombre de messages tout plus subtils les uns que les autres.

[…]

Certains crient au blasphème, alors même que la Une n’en est pas un. «  Ce n’était pas une attaque à l’encontre des catholiques, précise le rédac’ chef, sur ce sujet, même si le blasphème est parfaitement autorisé, on n’attaque pas directement la religion catholique. C’était un clin d’œil impertinent vis-à-vis des conservateurs qui s’étaient opposés à la PMA. À nos yeux, c’était plus un clin d’œil qu’un doigt d’honneur ! ». En effet, […] l’idée du magazine était de faire une illustration sur le thème de la nativité, à l’occasion de Noël, avec une photo de Bilal représenté en Vierge Marie.

«  La reprise de l’iconographie catholique est un grand classique de la culture pop. On a pensé à Madonna, qui a posé plusieurs fois de cette manière, toutes les divas ont joué sur cette image » souligne Vampouille.  […]

La rédaction de Têtu a même été menacée directement dans certains tweets. « Vous allez avoir un 2e Charlie » leur a-t-on écrit. Plusieurs plaintes ont été déposées.

 […]


À titre personnel, le personnage créé de toutes pièces par des médias concupiscents, nous indiffère au plus haut point. Reste qu’il représente une très petite partie de la société mondialisée et ses déviances. MC

Une réflexion sur “Bilal Hassani en Sainte Vierge !

  1. jjbey 03/12/2021 / 22:57

    Belle image qui permet de penser à tout et n’importe quoi présentée par un artiste qui dérange car il assume parfaitement ce qu’il est et qu’il fait avec beaucoup de grâce. Admettre la différence n’est toujours pas à la portée de tout le monde…………..