Macron “à bouche que veux-tu” avec les chasseurs…

Vous connaissez depuis plus d’une semaine la bonne nouvelle…

… voilà que les chasseurs veulent aussi devenir des flics.

Il existe en France 150 000 policiers et 100 000 gendarmes, et sans doute un peu plus de 1,1 million de chasseurs. Un beau renfort en perspective.

Qui le dit? Le grandiose Willy Schraen, président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC) dont il faut à nouveau citer les mots, car ils le méritent. Ces policiers nouveaux lutteraient « contre la délinquance rurale et environnementale », car les chasseurs «ont un rôle à jouer pour contribuer à la prévention et à la surveillance des territoires ».

Bien entendu, cela n’arrivera pas. Pas de sitôt en tout cas.

Mais une telle sortie ne peut signifier qu’une chose : Schraen se croit désormais tout permis. Et il a raison.

De très nombreux signes montrent que Macron, qui se voudrait l’héritier de Paul Ricœur, n’est jamais qu’un maquignon distingué menant son troupeau vers les isoloirs.

On n’a pas la place ici de détailler toutes les faveurs octroyées depuis des années aux chasseurs et à l’agriculture intensive, mais il faut au moins en rappeler deux, car elles sont intrinsèquement liées.

Un, le 13 décembre 2019, Castaner, qui est encore ministre de l’Intérieur, lance en compagnie de Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, la cellule de gendarmerie Déméter. En toute simplicité, la gendarmerie est mise au service de l’« agribashing », cette invention des communicants de la FNSEA, pour faire croire à des agressions répétées contre les amoureux des pesticides.

L’autre exemple, déjà cité ici, doit être médité. Au cours d’un congrès de chasseurs, Macron vient parler après Willy Schraen et un certain Thierry Coste, lobbyiste en chef et de la chasse et de l’agriculture intensive,. Nous sommes en mars 2017, juste avant l’élection présidentielle, et Coste, qui tutoie Macron, l’embrasse sur les deux joues en lui disant : « Tu vas bien?»

Depuis le point de départ, la messe était dite : tout pour les chasseurs, rien pour les bêtes et leurs défenseurs.


Fabrice Nicolino – Charlie Hebdo – 24/11/2021

Voir :  youtube.com/watch?v=9iCIR840SIçY

2 réflexions sur “Macron “à bouche que veux-tu” avec les chasseurs…

  1. bernarddominik 30/11/2021 / 12:45

    Je ne crois pas qu’il y ait chez Macron une quelconque idéologie pour la chasse.
    Je crois surtout qu’il fait feu de tout bois pour s’assurer une réélection dont de nombreux journaux étrangers doutent, sauf les médias français.

  2. jjbadeigtsorangefr 30/11/2021 / 17:50

    J’ai des amis chasseurs qui sont exemplaires participant à l’équilibre nécessaire des espèces prolifiques et préservant celles qui sont en voie de disparition.
    Ne pas mettre tout le monde dans le même panier!

Laisser un commentaire