Philippe Juvin…

L’Homme qui est partout et nulle part …

Chef des urgences de l’hôpital Pompidou, maire de La Garenne-Colombes, habitué des chaînes d’info, Juvin trouve aussi le temps d’être candidat à la candidature LR.

Dans sa profession de foi, consultable sur son compte Twitter, il dit de lui : « Je ne suis pas le plus connu, mais je suis celui qui vous comprend. » […] .

Philippe Juvin […] écrit un livre sur son engagement, intitulé « Je ne tromperai jamais leur confiance ». C’est beau, quoiqu’un rien présomptueux. […]

Pas connu, lui ? Il n’a pas mégoté sur les passages à la télé pendant la crise de la Covid, sortant de l’hôpital la charlotte sur la tête, le stéthoscope au cou, l’air concentré du type sur le pont ininterrompu et l’urgence au fond des yeux. Pas un jour sans caméra.

Il a désormais laissé la blouse au bureau, pour endosser un costume classique, car le chef du service des urgences de l’hôpital Pompidou est désormais candidat à l’investiture des Républicains.

Il n’est pas favori, mais il se bat comme un beau diable. […] « Ils proposent toujours les mêmes vieilles recettes », « Je revitaliserai notre industrie, qu’ils ont bradée ». « Ils » ? Les autres, ceux pour lesquels la politique est devenue une rente, explique Juvin, qui traîne à droite depuis trente ans, encarté très jeune au RPR, maire depuis vingt ans de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), proche de Nicolas Sarkozy, dix ans député européen. […]

Sa spécialité politique, c’est la godille. Un coup à droite, un coup à gauche.

Exemple : « Chaque Français aura un toit pour s’abriter et un médecin pour se soigner. » Bravo, l’humaniste. Mais n’allez pas croire que je fasse la promotion de l’assistanat, tempère Juvin, qui précise : « J’aiderai d’abord ceux qui veulent s’en sortir, je ferai confiance à tous ceux qui se lèvent tôt. » Sarko, sors de ce corps. […]

Il ne veut pas diminuer le nombre de fonctionnaires, mais propose de reprendre le contrôle sur « une bureaucratie qui nous étouffe ». […] Avec lui s’imposera « la France des solutions », car « nous allons reprendre le contrôle d’un État à la dérive et inventer un nouveau modèle de prospérité ». Bon, il faudra un peu expliquer comment, mais c’est un magnifique début.

[…]

En 2012, sa nomination comme chef des urgences, très appuyée par Sarko, avait fait des vagues. Des grincheux avaient protesté, des syndicats s’étaient mobilisés, sous prétexte que Juvin était déjà à l’époque maire et député européen. Comme si l’on ne pouvait pas tout faire conjointement, c’est une question d’organisation, bande d’envieux !

La preuve ? Il a pris, en plus, la tête de la fédération LR des Hauts-de-Seine, en 2016.

Carrière soignée

Il doit beaucoup à la presse, qui apprécie ce bon client. Il aime parler de lui, montre son appartement avec beaucoup de livres. Il aime Aron, de Gaulle, Napoléon et les hussards, rend hommage à feu son pote Devedjian avec une citation de Proust, prépare soigneusement ses piques médiatiques.

[…]

Sa candidature fait un peu de buzz, il en profite. Il n’oublie pas que Wauquiez l’a écarté de la liste des européennes en 2019, alors qu’il en briguait la tête. Le souriant Juvin a évidemment une revanche à prendre. Il est allé voir tous les autres candidats pour dealer le poste de ministre de la Santé, comme l’a fait Ciotti pour celui de l’Intérieur.

Je te soutiens, puis tu me nommes ministre, compris ?« Ils lui ont tous dit oui », rigole un sénateur LR. C’est qu’on ne peut rien refuser à un homme qui porte si bien la charlotte.


Anne-Sophie Mercier – – Le Canard Enchainé – 24/11/2021


Une réflexion sur “Philippe Juvin…

  1. jjbadeigtsorangefr 28/11/2021 / 12:20

    Encore un homme providentiel dont la France ne saurait se passer…..

Laisser un commentaire