Conservateur – Progressiste. Le débat

Dans cette Europe, passé le temps ou l’abêtissement médiatique fait florès, le rationalisme gagnera tous les esprits, pour la simple raison qu’il y a un besoin de lucidité et une nécessité irrépressible de vérité sur l’origine des événements.

Le rationalisme sera l’évidente parade contre le matraquage informatique gouvernementale et d’entrepreneurs affairistes.

Ainsi se lèvera « un ou une agissant (1) » pour rétablir : la justice devant la faiblesse désarmée, fléchir les mal intentionnés, régler les querelles, défendre la gent féminine abusée, protéger les veuves, favoriser les orphelins, secourir les démunis, aider les sans-papiers, soutenir les sans appui et livrer une impitoyable bataille au félon, aux dictateurs, aux canailles et à tous ceux qui abusent d’une façon ou d’une autre de leur pouvoir.

Le rationalisme (2) constitue une valeur pour lequel l’agissant se bat de la façon la plus manifeste notamment en faveur de l’égalité. Une valeur qui ne saurait être une forfaiture destinée à enjoliver des discours.

Il n’est aucune utopie qui ne soit vouée à se réaliser un jour ou l’autre…

… d’où la détestation féroce que leur portent ceux qui entendent conserver les choses telles qu’elles sont, les abjectes comme les autres et qu’on appelle « conservateur ».


Adaptation libre d’un texte « Rêver Debout » Lydie Salvayre – Ed Seuil.


  1. Qui pourrait-être issu du peuple.
  2. Consiste à déterminer que certains effets résultent de certaines causes, uniquement à partir de principes logiques 

2 réflexions sur “Conservateur – Progressiste. Le débat

  1. jjbey 27/11/2021 / 13:22

    Être rationnel aujourd’hui consiste à remettre ne cause l’existence même du système dans lequel nous vivons.
    Rationnel, je le suis en appelant à soutenir le programme ‘Les jours heureux » et le candidat qui le représente Fabien Roussel.

  2. Danielle ROLLAT 27/11/2021 / 22:15

    J’adhère à ce texte.

Laisser un commentaire