Se fiche des élus… entre autres.

Après de telles révélations, il n’est pas étonnant d’entendre certaines personnes, déclarer que les élus « ne servent » à rien… De telles situations donnent, hélas, raisons à celles et ceux qui s’abstiennent de se rendre dans les isoloirs pour voter. MC

Les députés qui examinent le budget 2022 ont voté, lundi, en moins de quarante-cinq minutes, un amendement déposé en catastrophe par le gouvernement et prévoyant 34 milliards pour financer le plan France 2030 de Macron .

L’« amendement le plus cher de la Ve République », a ricané Valérie Rabault, la présidente du groupe socialiste (« Les Echos », 9/11).

Déposé seulement cinq jours plus tôt par le gouvernement, avec une cinquantaine d’autres, cet amendement a été adopté par les 50 députés présents sans que la commission des Finances ait eu le temps d’en discuter au fond afin, comme c’est son rôle, d’éclairer le vote des parlementaires.

Il n’y a ainsi eu aucune étude d’impact, et on ignore qui décidera de l’affectation des crédits. « C’est un plan qui devrait faire l’objet d’un projet de loi à lui tout seul », selon la députée socialiste.

Le 22 septembre 2021, le Haut Conseil des finances publiques s’était déclaré incapable de donner un « avis éclairé »sur le budget de 2022 en raison des nombreuses « mesures d’ampleur »annoncées par le gouvernement mais qui n’y figuraient pas (plan France 2030, contrat d’engagement pour les jeunes, mesures sur l’énergie, l’inflation, etc.)

Ce n’est plus En marche !, c’est En courant !


Article non signé. Le Canard enchaîné. 10/11/2021