Est – ce la conséquence des hausses ?

On apprend qu’EDF a paumé 400 millions d’euros en spéculant sur le marché de l’électricité.

Par, bien sûr, EDF et sa filiale boursière : EDF Trading (EDFT).

L’un de ses traders avait eu une brillante idée : spéculer sur une baisse à venir du cours de l’électricité dite « de pointe hivernale France ».

Or, en raison notamment des achats d’électricité réalisés par… EDF, c’est l’inverse qui s’est passé : les cours se sont envolés.

Obligé de dénouer sa position, ce gros malin a donc vendu à perte, et pas qu’un peu.

Allez, soyez sympa avec lui, ouvrez grand les fenêtres et poussez vos radiateurs électriques à fond, histoire que le « service public de l’énergie » se refasse la cerise.


J. Littauer – Charlie Hebdo – 10/11/2021