Condamné à 3 ans…

… Et ce n’est pas cher payé aux vues de ses méfaits… Combien vous, simple quidam auriez-vous écopé, si vous aviez « fait » ne serait-ce que le quart ???

La justice a « jugé l’indéfendable cas » Benalla.

Vendredi 05 novembre 2021, l’ancien homme de confiance d’Emmanuel Macron a écopé de trois ans de prison, dont deux avec sursis.

Le tribunal l’a reconnu coupable de la quasi-totalité des infractions qui lui étaient reprochées. Le 1er mai 2018, en pleine manifestation liée à la Journée internationale des travailleurs, le collaborateur de l’Élysée se fait passer pour un policier avec son compère Vincent Crase, chargé de sécurité à LR-EM, et frappe des manifestants.

La vidéo est révélée le 18 juillet 2018 par nos confrères du Monde, provoquant une onde de choc qui ira jusqu’à faire capoter la réforme institutionnelle que le gouvernement voulait faire adopter en plein été.

Aurélien Soucheyre – Source (Extraits)


Selon Médiapart (Extraits)

« Au regard de la gravité des faits dont il est déclaré coupable, de la mission qu’Alexandre Benalla exerçait à la présidence de la République et de son comportement insupportable au corps social », le jeune homme écope d’une peine de trois ans de prison, dont deux avec sursis, ainsi que de 500 euros d’amende, avec interdiction d’exercer toute fonction publique pendant cinq ans, de détenir et de porter une arme pendant dix ans et confiscation de ses armes.

« Le sentiment d’impunité de M. Benalla est tel qu’il a cru bon de fournir des pièces problématiques au tribunal, qui se trouve en conséquence dans la difficulté pour procéder à l’aménagement ab initio de la peine d’emprisonnement ferme », lit la présidente.

Faute d’adresse vérifiable, de contrat de travail ou de bulletins de paie, Alexandre Benalla devra donc effectuer sa peine d’une année ferme sous surveillance électronique, au domicile de sa mère, dans l’Eure, ont décidé les juges.

Le jugement fustige l’attitude d’Alexandre Benalla pendant l’instruction et lors du procès : il a « nié les faits », « refusé de reconnaître sa responsabilité pénale », et a « constamment mis en cause les déclarations des témoins, parties civiles et évolué dans ses déclarations en s’adaptant aux éléments établis ».

« Ainsi, il a contraint à des investigations pouvant mettre en cause l’image de la présidence de la République, comme les perquisitions effectuées pour vérifier ses déclarations. Alexandre Benalla n’a pas hésité, dans le même ordre d’idées, à semer le doute sur les déclarations des membres de la chefferie de la présidence de la République, du secrétaire général de l’Élysée, du directeur de cabinet et du chef de cabinet de la présidence de la République, et ce bien loin de sa prétendue volonté de protéger l’institution Élysée », lit la présidente du tribunal.

Le jugement pointe également le « sentiment d’impunité et de toute-puissance » d’un Alexandre Benalla refusant d’aider à la perquisition de son domicile ou de restituer son téléphone portable aux enquêteurs, manœuvrant pour se faire établir des passeports ou s’en servir sans en avoir le droit, et donnant des « explications absurdes et irresponsables » sur l’affaire du selfie avec arme pris pendant la campagne de 2017.

Pour la journée du 1ᵉʳ mai 2018, il a profité de « sa proximité assumée avec le chef de l’État » pour s’immiscer dans le dispositif de maintien de l’ordre et jouer au policier avec son ami Vincent Crase, tous deux équipés d’une matraque télescopique et d’une arme à feu, et commettant des violences injustifiées. Comme l’ont déclaré de nombreux témoins, les nombreux CRS présents place de la Contrescarpe et au Jardin des plantes n’avaient aucun besoin de l’aide de Benalla et Crase, tranche le tribunal.


Michel Deléan – Médiapart – Source (extraits)

2 réflexions sur “Condamné à 3 ans…

  1. bernarddominik 09/11/2021 / 19:39

    Toutes les peines contre des politiciens sont symboliques. Le parquet n’est jamais sévère contre ce gens là.

  2. jjbey 10/11/2021 / 08:42

    Pas cher payé, je ne cherche pas à savoir de combien j’aurais écopé dans la situation de ce triste sir car je ne me voie pas assommer un homme sans défense…………………..

Laisser un commentaire