Peut-être connaissez-vous ?

Perso je ne connaissais pas ce texte signé de Jacques Brel, musique de Charles Dumont… ce n’est certes pas un des meilleurs textes du Grand Jacques, mais une curiosité toutefois…

Je m’en remets à toi

Pour ce qui est de vivre
Ou de ne vivre pas
Pour ce qui est de rire
Ou de ne rire plus
Je m’en remets à toi

Pour ce qui est d’aimer
Pour une part de chance
Pour ce qui est d’espérer
Ou de désespérance
Je m’en remets à toi

Oui, mais
Pour ce qui est des pleurs
Comme autant de cerises
Pour ce qui est du cœur
Qui se tord et se brise
Je m’en remets encore
Je m’en remets à moi

Pour que ce soit demain
Plutôt que le passé
Pour que ce soit l’airain
Plutôt que le laurier
Je m’en remets à toi

Pour que ce soit la vie
Plutôt qu’une saison
Pour qu’elle soit symphonie
Plutôt qu’une chanson
Je m’en remets à toi

Oui, mais
Pour accrocher aux branches
Notre amour s’il vacille
Pour briser la faucille
Du temps qui se revanche
Je m’en remets encore
Je m’en remets à moi

Tu vois
Tu peux faire l’été
Je peux porter l’hiver
On peut appareiller
On peut croquer la terre
Je m’en remets à toi.


Paroles J. Brel, Musique C. Dumont, à écouter sur 5′ 60… ou l’intégralité si vous le souhaitez !

5 réflexions sur “Peut-être connaissez-vous ?

  1. Francis 31/10/2021 / 01:20

    Bonsoir,
    je croyais connaitre toutes les chansons de Mr Brel , mais là je découvre !
    Merci
    F.

  2. Francis 31/10/2021 / 01:31

    Bonsoir,
    Bien que j’adore Mr Brel et croyais connaitre toutes ses chansons, celle-ci je ne connaissais pas !
    Merci pour cette découverte
    F.

  3. Francis 02/11/2021 / 00:15

    Bonsoir : J’ai un ‘ problème » : Je ne parviens pas à mettre un commentaire sur ton dernier article ?
    F.

    • Libres jugements 02/11/2021 / 10:23

      Et bien si tu le peux… mettre tous les commentaires que tu veux… la preuve je reponds a ton appel au secours
      Juste, j’avoue ne pas etre 24 h sur 24 derriere l’ecran ayant d’autres occupations actuellement je ne consacre que 2/3 h par jours.
      Cordialement
      Michel

Laisser un commentaire