Budget rétréci pour les étudiants

A la hauteur d’une grande « nation de l’excellence scientifique » telle que la rêve Emmanuel Macron, le budget de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ?

Pas sûr, au vu de sa part la plus importante, consacrée aux « formations supérieures » et à la « recherche universitaire ». Soit 14,2 milliards d’euros pour aider à la « formation tout au long de la vie, améliorer la réussite des étudiants, produire des connaissances scientifiques au meilleur niveau international et renforcer l’ouverture internationale des établissements ». Tout un programme !

Des chiffres et des êtres

Ce budget est en « progression de 252,9 millions d’euros (+ 1,8 %) » par rapport à 2021, s’enorgueillit le ministère. Et doit permettre de « répondre à une demande grandissante d’enseignement supérieur » comme d’« amplifier » les actions en faveur des étudiants.

Sauf que, le 12 octobre, les économistes Thomas Piketty et Lucas Chancel ont publié, sur le site Internet du second, une étude consacrée à ce budget. Et le jugent piteux, rapporté à la hausse continue du nombre d’étudiants.

Alors que les effectifs sont passés de 2,2 millions en 2008 à 2,8 millions aujourd’hui, les fonds consacrés audit budget n’ont, eux, progressé que de 9 %. Résultat ? Une chute des dépenses par étudiant de 14 % sur la période (et de 7 % sous Macron). « Les budgets stagnent en même temps que les effectifs explosent. Conséquence : les conditions de travail se dégradent pour les étudiants comme pour les profs », indique Lucas Chancel au « Canard ».

Un exemple parmi d’autres : celui de l’université Rennes-II, où les professeurs de la filière Staps (sciences des activités physiques) ont fait grève du 13 septembre (jour de la rentrée) au 4 octobre pour protester contre le « taux d’encadrement indigne » des élèves. « Nous sommes à peine 60 profs titulaires pour 2 700 étudiants, regrette un enseignant. Soit 44 élèves par prof, contre 18 sur l’ensemble des facs, en moyenne. »

Effectivement, ça relève de l’exploit sportif !


Article signé des initiales C. B. – Le Canard Enchaîné. 27/10/2021

2 réflexions sur “Budget rétréci pour les étudiants

  1. jjbey 30/10/2021 / 09:48

    Loin du discours aux actes les moyens insuffisants provoquent la fuite des doctorants sous de meilleurs cieux où ils vont pouvoir développer leur science pour le plus grand profit des entreprises novatrices. Américaines pour la plupart.

  2. Danielle ROLLAT 31/10/2021 / 17:17

    Combien d’étudiants largués par le confinement, loin de leurs parents, ont-ils été contraints de retourner vivre à la maison, faute de ressources, faute d’ordinateurs ?
    Que sont-ils devenus ?
    Combien de fac, d’IUT et autres avaient les moyens de les aider ?
    Combien ont perdu les petits boulots qui les faisaient vivre, en rognant sur leur sommeil ?
    Heureux veinards celles et ceux qui ont la chance d’étudier à proximité du domicile des parents, pour le gite, le couvert et l’argent de poche ? Non !!
    Combien de bacheliers déçus par Parcours sup, n’ayant pas obtenu l’affectation choisie ?

Les commentaires sont fermés.