Rose

De mémoire de rose
On n’a vu mourir un jardinier
Si rien qu’une pause
Ne peut vous suffire
Madame, laissez
Le temps s’étirer
Et sans le maudire, patientez,
Laissez-vous glisser dans le vent léger
Patience, patientez.

Si l’amour s’envole
Ne t’en prends qu’à toi
Tu as fui l’école
Pour le lit d’un roi
Si sa voile blanche
N’est plus que brouillard
Te pends pas à la branche
Dès qu’il fera noir
Te pends pas à la branche
Dès qu’il fera noir, car

De mémoire de rose
On n’a vu mourir un jardinier
Si rien qu’une pause
Ne peut vous suffire
Madame, laissez
Le temps s’étirer
Et sans le maudire, patientez,
Laissez-vous glisser dans le vent léger
Patience, patientez.

Garde tout au fond,
Tout au fond de toi
Un vide, un endroit
Derrière les fêtes
Où poser la tête
Dans le vent du soir
Bercer ces vieux rêves
Même s’il fait noir
Bercer ces vieux rêves
Même s’il fait noir, car

De mémoire de rose
On n’a vu mourir un jardinier
Si rien qu’une pause
Ne peut vous suffire
Madame, laissez
Le temps s’étirer
Et sans le maudire, patientez,
Laissez-vous glisser dans le vent léger
Patience, patientez.


Julos Beaucarne

Ce troubadour Belge s’en est allé le 18 septembre 2021

Avec lui disparaît un ardent francophone qui n’a jamais érigé sa fierté en nationalisme, bien au contraire. Jules Lobo Carné était une institution dans son pays, anobli par le roi Albert II en 2002, qui voyait en lui le symbole d’une nation plurielle.

Comédien, poète et musicien, auteur de 35 albums de chansons poétiques depuis les années 1960, il était devenu célèbre au début des années 1980 en reprenant une comptine grivoise du patrimoine wallon, « La petite Gayole ». Wallon curieux du monde, il dénonçait le racisme, l’exclusion les mettait en pratique ses convictions avec humour et poésie, en fondant, par exemple le comité de libération des arbres fruitiers.

Un déséquilibré lui apporta le drame de sa vie : le meurtre de sa femme en 1975. Loin de tout esprit de vengeance, cet humaniste pacifiste Ivy la conséquence d’une société malade, qu’il convenait de soigner avec davantage d’amour