Le Système

L’art de coller des lettres les unes à côté des autres pour former des mots qui deviennent des phrases permettent souvent une narration complexe. La littérature américaine actuelle n’échappe pas à la recherche d’un phrasé au plus proche des expressions utilisées dans les rues et a fortiori par un certain nombre de malfrats.

Ce livre écrit par Ryan Gattis : « le système » échappe à toute classification dans la littérature. Ce qui est sur, c’est que ce n’est pas un « polar » de plus. Ce peut être : la description d’un fait divers, d’un fait de société, la narration d’un engrenage, un témoignage sur les gangs américains, leur genèse, leur code de moralité… et pour finir ce pourrait être un livre sur l’univers carcéral, les « lois » entre détenus ou encore sur les arcanes d’un procès guidé par les lois juridiques d’un État ou de la nation.

Autrement dit sur 460 pages la description d’un milieu, de personnages, de situations, d’intérêts personnels et collectifs dans ce pays : les USA, vu comme étant l’état le plus libre au monde par maintes personnes… alors que c’est la nation où règne le moins de droits, de liberté, le plus d’un d’incivilités, d’injustices à tous les niveaux de la société.


En un mot comme en cent : J’ai aimé ce livre bien que le phrasé n’est rien de littéraire et qu’à mon âge avancé je suis loin de parler « la rue, le gang ».


Le livre :

6 décembre 1993. Quartier sud de Los Angeles.

Scrappy, dealeuse notoire, est abattu et laissé pour morte devant la maison de sa mère, sous les yeux d’un toxico, seul témoin du crime.

Le lendemain, Wizard et Dreamer, tous deux membres d’un gang, sont arrêtées et jetés en prison, en attendant leur procès.

Le problème ?

L’un est coupable ; l’autre, innocent.

Selon la loi du gang, ils doivent se taire et accepter leur sort. Mais, selon la justice, il faut que l’un parle pour dénoncer l’autre. Sinon, l’arme du crime, retrouvée chez eux, les fera tomber ensemble.

Ainsi commence l’histoire d’un crime, des coups de feu au verdict raconté par le cœur de ses protagonistes : le coupable, l’innocent et la victime, les familles, et les acteurs du système.

Ryan Gattis s’attaque à travers ce roman passionnant au système pénal américain, assez injustices et à la mécanique cruelle qui broie ce qui tombe entre ses rouages.