Les déplacements d’un peut-etre-ex-futur candidat…

Plus que des relents, vite aseptisons les élections à venir, boudons les médias merdiques tels que BFMTV et CNews… hélas sans pouvoir pour autant affirmer que les autres sont mieux dans l’information en général et notamment en matière d’expressions politiques, d’analyses objectives des programmes.

Tous les dessins sortent bien évidemment de l’imagination du caricaturiste de Charlie Hebdo Web 14/09/2021, Juin… a moins que… MC



CNews se sépare “à regret” d’Éric Zemmour

 […] Réuni mercredi 8 septembre 2021 en collège, le CSA avait demandé aux médias audiovisuels de décompter les interventions du polémiste  […]  Quelques jours plus tôt, Éric Zemmour dénonçait la « censure » que lui infligeait le gendarme de l’audiovisuel, accusé de « partialité idéologique ».

 […] [Le] communiqué de presse [officiel de CNews] scellant le sort de son polémiste vedette. « Bien qu’Éric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l’élection présidentielle qui aura lieu dans sept mois, le CSA, par sa décision du 9 septembre, contraint CNews et Éric Zemmour à ne pas pouvoir continuer l’émission qu’ils faisaient ensemble. La chaîne d’information CNews regrette une telle décision qui prive des millions de téléspectateurs des interventions du chroniqueur », écrit la direction de la chaîne.

Poule aux œufs d’or

Jusque-là pourtant, CNews avait tout tenté pour maintenir à l’écran celui qui en deux ans est devenu sa poule aux œufs d’or : depuis son arrivée sur CNews, en octobre 2019, Éric Zemmour a multiplié les audiences de la tranche 19 heures-20 heures par dix, en rassemblant en moyenne 650 000 téléspectateurs. Il a permis à la chaîne de se hisser première des chaînes info sur ce créneau horaire, devant BFMTV. Jeudi 9 septembre, pour sa dernière émission avec Éric Zemmour, Face à l’info a d’ailleurs enregistré un record historique, avec 852 000 téléspectateurs (5 % du public présent devant la télévision) et un pic à 1,1 million.

 […]


François Rousseaux – Télérama – Source (Extraits)