3e dose, 4e, dose, 5e…

Le 1er septembre, la France a commencé sa campagne de troisième dose chez les personnes de plus de 80 ans. Celle-ci sera bientôt étendue à tous les Français de plus de 65 ans, et peu à peu à l’ensemble de la population…

Jusqu’où iront-ils ?

En Israël, on envisage déjà la quatrième dose… et des rappels tous les 6 mois !

Pourtant, à l’heure actuelle, on n’a aucun recul des effets du vaccin sur la santé du cumul de ces injections à répétition…

D’autre part, cela risque d’être de plus en plus compliqué pour les personnes non-vaccinées de résister encore longtemps aux pressions de notre gouvernement.

Oui, nous sommes bien en dictature sanitaire parce que les salarié-e-s non vacciné-e-s seront licencié-e-s sans aucune indemnité et interdit d’indemnités chômages et d’autre part, cantonné chez eux, interdit de restaurants, cinés, dancings, musées, conférences et certains commerces, etc.


Protéger (peut-être), ou remplir les caisses des actionnaires des labos ?

4 réflexions sur “3e dose, 4e, dose, 5e…

  1. jjbey 14/09/2021 / 23:03

    Je n’aime pas cet article. La violence de l’obligation de se faire vacciner n’est-elle pas à la hauteur des risques encourus par la société tout entière?
    Le refus met celui qui s’y livre dans l’obligation de s’isoler pour ne pas contaminer les autres.
    S’il veut vivre comme tout le monde, il fait comme tout le monde et subit la piqure.

    • Libres jugements 15/09/2021 / 13:40

      Jacques a dit marche au pas sinon tu seras fusillé…
      Je veux bien entendre qu’il serait nécessaire que les humains de la terre entière soient vaccinés enfin que soit éradiqué ce virus, mais la manière dictatoriale employée ne me convient pas… Liberté, liberté chérie
      En toute amitié
      Michel

  2. Danielle ROLLAT 15/09/2021 / 17:06

    Lors d’une épidémie, il y avait normalement, les mesures d’isolement et de traitement des malades et la protection/prévention de l’entourage, puis les vaccinations.

    Depuis le début, nous marchons sur la tête dans cette histoire : pas de masques, ni de gants, ni de blouses jetables, ni de charlottes pour les professionnels. L’hexachloroquine a été interdite de prescription. Des Français ont été rapatriés par avion de WU HAN (berceau supposé du Covid) et mis en quarantaine dans le sud de la France. Il s’est dit ici et là que l’équipage avait été contaminé : vrai, faux ?

    Des professionnels contaminés ont été contraints de venir travailler.. ne fallait-il pas commencer par les vacciner en priorité, plutôt que d’en arriver à les suspendre aujourd’hui et à mettre en danger l’équilibre et le fonctionnement de l’hôpital public qui a déjà subi une lourde purge avec les milliers de lits fermés, dont ceux de ces dernières années. Plusieurs dizaines de professionnels sont aussi décédés des suites du Covid… Hommage.

    je note que les établissements d’hospitalisation privée n’ont pas participé aux premières mesures et travaillaient normalement, alors que de milliers de consultations et d’interventions étaient déprogrammées partout : je l’ai personnellement payé avec une prise en charge retardée de 6 mois..

    Aujourd’hui, OK pour le vaccin et la 3ème dose, mais on ne sait rien de précis pour la suite, sinon des bruits de couloirs qui prétendent qu’on pourrait recevoir la 4ème dose et le vaccin antigrippe, et qu’effectivement on pourrait recevoir des rappels réguliers.

    Nous méritons mieux, et surtout nous devons recevoir toutes les informations.

  3. Danielle ROLLAT 16/09/2021 / 21:59

    Ce jeudi, je reviens vers vous, d’après mes infos, les premières sanctions seraient tombées… mises à pied en cours. D’autres personnels concernés bénéficieraient de certificats d’arrêt de travail… Comment le pays de Pasteur, de Pierre et Marie Curie, de tous ces prix Nobel de médecine, d’Ambroise CROIZAT, le Ministre de la Sécu a t-il pu en arriver là ? Au secours..

Laisser un commentaire