Marseille. Blanquer. Hué dans cette école du quartier Nord.

Sifflé et hué. À son arrivée à l’école élémentaire Bouge située dans le XIIIe arrondissement de Marseille, un établissement vétuste des quartiers nord où Emmanuel Macron se rend ce jeudi 2 septembre 2021, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a essuyé le chahut de plusieurs habitants de ce quartier sensible. 

En cause, selon BFMTV et Mediapart présents sur place, ses récents propos sur l’utilisation de l’allocation de rentrée scolaire (ARS). « Viens nous le dire en face qu’on achète des écrans plats », a notamment lancé un habitant.

Ces derniers jours, le ministre de l’Éducation nationale a provoqué un tollé en affirmant qu’il serait « intéressant » de regarder ce que les bénéficiaires font de l’ARS car « on sait bien, si on regarde les choses en face, que parfois il y a des achats d’écrans plats plus importants au mois de septembre qu’à d’autres moments ».

Une vieille obsession de la droite qui a toujours été contredite par les données disponibles à ce sujet. En 2014, une étude menée par la CAF montrait en fait que « la quasi-totalité (99 %) des bénéficiaires de l’ARS a acheté des fournitures scolaires et 95 % des vêtements »

Pourtant, le ministre persiste et signe, affirmant même que les ventes de téléviseurs « augmentent au mois de septembre ». Ce qui, selon des professionnels du secteur cités par Libération, est tout à fait faux. 


Romain Herreros – Huffington Post – Source (Extraits)

Laisser un commentaire