L’adieu aux aides pour le logement

A la vue des prix pratiqués, c’est difficile de se loger dans les grandes agglomérations…

Que les gueux passent leur chemin. Ah, vous parlez éventuellement des étudiants qui galèrent, mais y a trop d’étudiants dans les facs… quant aux saisonnier, intérimaires, intermittents du spectacle, personnes seuls, etc. qu’ils se débrouillent. Cynique, même pas, hélas. MC

APL : 1 milliard économisé sur le dos des plus modestes

Dans le cadre de la poursuite de ses « ajustements structurels », demandés par la Commission européenne, tout en continuant de répondre aux attentes de l’électorat de droite, le pouvoir s’est vanté cette semaine d’avoir réalisé une économie de 1,1 milliard d’euros sur le dos des locataires, particulièrement des jeunes, avec la réduction des Aides personnalisées au logement (APL).

Nombre d’anciens bénéficiaires ne touchent plus rien aujourd’hui. Et c’est sans compter celles et ceux qui, faute d’informations ou à cause des procédures trop compliquées, ne demandent même pas cette aide.

Voilà les sbires de la Commission européenne, rassurés !


La lettre du 24/07/2021 (extraits) de Patrick Le Hyaric

3 réflexions sur “L’adieu aux aides pour le logement

  1. Carolyonne89 25/07/2021 / 14:35

    C’est à vomir !!!
    Il faut absolument sortir au plus vite de cette Europe maudite et corrompue!
    Quant à la macronie qui souvent se cache derrière les décisions européennes elle n’aura plus aucune excuse du « c’est pas moi, c’est l’Europe qui l’exige !!!

  2. Danielle ROLLAT 25/07/2021 / 16:15

    Mais oui, et c’étaient aussi des recettes qui tombaient directement et surement dans les caisses des OPHLM, l’accès à leurs logements étant soumis à conditions de ressources… les jeunes et les vieux crèvent un peu plus de faim… et les présidences peu sensibles n’hésitent pas à utiliser les expulsions, en dehors de la trêve hivernale, pour « les mauvais payeurs »..
    C’est beau la Fraternité des nantis ! C’est bien pour cela, qu’ils ne veulent pas atteindre les 25% de logements sociaux dans leurs villes, préfèrent payer des amendes, quand d’autres comme ma ville cumulent près de 60% de logements sociaux dont une grande part gérée par l’ OPHLM départemental…

  3. jjbey 25/07/2021 / 23:56

    Ce n’est pas de l’Europe qu’il faut sortir mais du système capitaliste. Tout est bon pour faire du fric et celui que l’on ne donnera pas aux personnes qui en ont besoin pour se loger sera disponible pour les « aides » aux entreprises. Ce sont les actionnaires qui se régalent, pas les pauvres.

Laisser un commentaire