Il gonfle, le crapaud !

 […]  S’il y avait un roi des bœufs, ce serait Xavier Bertrand, jadis chefaillon du parti Les Républicains, aujourd’hui candidat à l’élection présidentielle.  […]

Dessin de Kiro – Le canard Enchainé

Qui est-il ? Professionnellement, un agent d’assurance, surtout de mobylettes. Où ? À Flavy-le-Martel, bourg de 1 700 habitants de l’Aisne, dans les Hauts-de-France. Sarkozy, qui le fera ministre après 2007 – il l’adorait –, le traitera gentiment ensuite de « petit assureur », « médiocre » et « bon à rien ».  […]

Le reste est passionnant. Il devient militant du RPR de l’époque en 1989, alors qu’il a 16 ans. Attaché parlementaire. Maire de Saint-Quentin. Député. Ministre. Il est aujourd’hui président de la région Hauts-de-France et gagnerait la présidentielle face à Macron selon de tout derniers sondages.  […]

Bertrand et les chasseurs : un amour fou

Notons sur notre carnet de route la date du 18 mai 2021. Ce jour-là, Xavier, l’homme au service de tous, rencontre le collectif « Chasseurs en colère en baie de Somme ». Les télés sont là, et feront de bien belles images. Bertrand s’engage, s’il est réélu président de Région, à demander l’inscription des chasses traditionnelles au patrimoine mondial de l’UNESCO. Bientôt la gibecière au musée du Louvre ?

 […]

Des radars pour Schraen

Pour les chasseurs, c’est open bar en permanence. 197 100 € pour une étude sur le blaireau d’Europe (peut-etre la meilleure manière de les flinguer ?) et 152 800 € pour une étude sur la perdrix grise, celle que l’on relâche les avant-veilles de chasse. Et ne parlons pas de l’affaire des radars payés par la région au profit des chasseurs, qui permet de rire tout en ayant envie de se jeter d’un pont.

L’excellentissime site (payant) Médiacités a raconté en détail « l’histoire secrète » de cette énième audace bertrandienne.

Le 12 avril 2018, Bertrand inaugure en compagnie du président national des chasseurs Willy Schraen, un radar « ornithologique » de 226 000 euros payé par la Région. La bête techno peut sentir la présence ou le passage des oiseaux, bien sûr, et même des insectes.


Fabrice Nicolino, Charlie Hebdo Web (05/07/2021), – Source (Extraits)


On a vraiment le sentiment que les prochains mois qui nous séparent de la présidentielle nous réservent quelques moment et annonces tordantes-tordues… enfin qu’elle catastrophe cette constitution et ses ludions qu’elle induit. MC