Y aller… ou pas ?

Ça n’est pas qu’il soit candidat ou pas, qui nous intéresse dans cet article, mais bien la dénonciation des organismes de sondage s’efforçant de propulser l’énergumène… MC

Eric Zemmour, l’ultra-droitière  starlette de CNews, a-t-il une chance d’atterrir à l’Elysée ?

L’Ifop s’est penché deux fois sur la question à deux jours d’intervalle… et sous tous les angles !

Mercredi 16 juin : l’institut a inséré le nom du journaliste dans une liste de 14 « présidentiables » et interrogé 901 personnes sur leurs intentions de vote en 2022. Verdict révélé par « Le Point » : 5,5 % seulement ont répondu « Eric Zemmour ». Pas de quoi remonter le moral du célèbre désastrologue…

Vendredi 18 juin : second coup de sonde de l’Ifop, auprès de 1 000 personnes, cette fois. Le commanditaire de l’étude ? Un nouveau média en ligne, Livre noir, créé par Erik Tegnér, un proche de Marion Maréchal et de… Zemmour. La question a changé : cette fois, il s’agit de mesurer le « potentiel électoral » de l’éditorialiste condamné pour provocation à la discrimination ra­ciale. Quand on leur demande : « Seriez-vous prêt à voter Eric Zemmour ? », 5 % des sondés répondent « certaine­ment » et 13 % «probablement ». 18 % de « potentiel », ça vous regonfle même un prophète, de décadence (de salon) !

Dans une vidéo postée sur YouTube, Livre noir célèbre aussitôt la nouvelle, et « Le Parisien » reprend l’info. De quoi faire oublier les articles de presse moyennement flatteurs de l’avant-veille.

Les sondés, il faut savoir leur poser la bonne question !


Article signé des initiales C. B. – Le Canard enchaîné. 23/06/2021