Toutes les simplifications sont compliquées

À moins d’un an de la présidentielle, le serpent de mer de la simplification administrative montre de nouveau le bout de son nez !

Cela fait plus de vingt ans que les gouvernements successifs s’attaquent au problème à coups de lois, d’ordonnances et de décrets, pour un bilan mitigé, pour ne pas dire complexe.

Un exemple : le « choc de simplification » décrété en son temps par François Hollande était assorti de 41 décrets d’exception et de près de… 1 300 dérogations, comme le soulignent « Les Echos » (3/6). Aujourd’hui, c’est la « simplification » des dossiers de demande de logement social qui se traduit par un passage de 6 à 10 pages…

Gaspard Koenig, essayiste et fondateur du think tank libéral « GenerationLibre », s’y attaque à son tour et rêve d’en faire un enjeu pour 2022.

Entre autres absurdités bureaucratiques survivantes, il cite la réglementation sur les débits de boissons, devenue tellement inextricable que l’Etat a du instaurer 20 heures de formation obligatoire pour en expliquer toutes les subtilités aux nouveaux gérants de bar ou de restaurant. Mais c’est parfois compliqué de simplifier ! Surtout quand il faut composer avec la lutte contre l’alcoolisme, le bruit, les pollutions diverses ou la sécurité des consommateurs…

Ironie de la situation : comme le souligne Koenig, les entreprises sont les premières à réclamer tout à la fois moins de normes et plus d’exceptions. Le BTP vient ainsi de réussir à obtenir le maintien de son exonération fiscale pour le gazole utilisé par les engins de chantier.

Pour une simplification pétaradante…


Article signé des initiales H. L. – Le Canard Enchaîné. 16/06/2021

3 réflexions sur “Toutes les simplifications sont compliquées

  1. Danielle ROLLAT 22/06/2021 / 15:13

    Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué ???…. et emberlificoter le manant…

  2. jjbey 22/06/2021 / 15:45

    Bingo! On apprécie vraiment la simplification quand on s’y frotte.
    Noël, 80 ans, se rend dans sa mairie pour renouveler sa carte d’identité.
    On s’occupe pas de cela lui dit-on vous le faite sur internet.
    Après avoir trouvé le site, il déroule la procédure qui le bloque aussitôt au motif qu’il faut qu’il se rende en mairie, sa présence étant indispensable pour la confection…
    Son passeport étant encore valable il renonce …. cela s’appelle la simplification.

  3. bernarddominik 22/06/2021 / 16:16

    Notre parlement empile les lois sans se soucier des contradictions des lourdeurs des absurdité. On devrait prélever 1% de salaire aux députés pour chaque loi votée sans effet. Ça les inciterait à mieux légiférer

Laisser un commentaire