Oubliez SVP les remèdes de grand-mère : les médecins fous du Net.

Internet, en général, et Facebook, en particulier, regorgent d’espaces de discussion sur le domaine de la santé.

C’est une habitude présente chez beaucoup de personnes : dès qu’un symptôme ou un pet de travers quelconque apparaît, une recherche Google s’ensuit pour comprendre ce qui ne va pas.

 Le succès du site Doctissimo témoigne d’ailleurs de cette précipitation pour savoir ce qui nous arrive avant d’aller (normalement) consulter notre docteur.

Mais que se passe-t-il quand on a délaissé la médecine moderne pour se tourner vers des pratiques, disons, nullement approuvées par la science ?

Pas de panique, les internautes sont là ! Sur Facebook, on trouve ainsi pléthore de groupes destinés à soigner grands et petits maux, de la simple verrue au cancer du cerveau.

Si des « solutions » sont apportées par des adeptesse se disant plus ou moins guerisseurs-gouroux, suggerant le jeûne, la prière ou traitements à base de légumes absolument bio-certifiés, peuvent prêter à sourire, elles mettent surtout en danger la vie de personnes bien souvent désespérées.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que, dans son dernier rapport, la Miviludes s’inquiète de ces dérives et du détournement de la médecine moderne : en 2020, 40 % des signalements qui ont été faits l’ont été dans le domaine de la santé.


Lorraine Redaud – Charlie Hebdo Web – 18 juin 2021

Source (Extraits)

5 réflexions sur “Oubliez SVP les remèdes de grand-mère : les médecins fous du Net.

  1. jjbey 19/06/2021 / 09:31

    Comme l’humanité la médecine est en perpétuelle évolution et ce qui est bon aujourd’hui pour la santé ne le sera peut-être plus demain.
    La médecine, guidée par des intérêts financiers a aussi fait la démonstration de ses capacités de nuisances, voire les procès autour du Médiator et bien d’autres sans compter le Lévothyrox …
    Alors disons que des progrès considérables ont été faits, mais qu’il faut débarrasser cette science du carcan de la finance pour améliorer son accès pour l’ensemble de l’humanité.

    • Libres jugements 19/06/2021 / 21:17

      Bonjour,

      J’assume uniquement les propos que je signe toujours de mes initiales.
      Par contre, je n’ai aucune raison de corriger un texte emprunté.
      Tous les textes proposés, dans ce blog, le sont pour une réflexion personnelle.
      Ils n’entendent pas pour autant être une analyse apportant une certitude absolue sur le thème abordé.

      Cordialement
      Michel

  2. Mébul 19/06/2021 / 13:17

    Je pense que c’est à chacun de reprendre son bon sens et de faire sa part des choses, l’extrême dans l’un ou l’autre n’est pas bon, à mon avis.
    Je suis d’accord quant à la poussée spontanée et ‘branlante’ de conseillers improvisés et néophytes qui peut être dangereuse.
    Je suis plutôt encline aux méthodes naturelles, mais je me garde, de plus en plus, de prôner, car un organisme est individuel, il faut connaître ses antécédents.
    Rester maître de sa santé, son jugement, son intuition et ses ressentis est tout de même une base à ne pas négliger.

    • Libres jugements 19/06/2021 / 14:06

      Bonjour, merci pour ce commentaire plein de sagesse
      Cordialement
      Michel

  3. Danielle ROLLAT 22/06/2021 / 16:58

    Vu les co… qu’on entend ou lit, les remèdes Tartempion proposés bien enveloppés, qui attirent et pompent les finances des clients gogos, les rayons en vente libre des pharmacies et des parapharmacies, non pris en charge par la Sécu et les mutuelles donnent le tournis… idem dans les boutiques « diététiques ».
    Je me souviens d’une campagne de mon organisation syndicale hospitalière, de 1972, nous avions recensé 37 présentations différentes de l’acide salicylique ou aspirine…
    Mieux vaut consulter, si toutefois il y a un médecin à proximité, et ne pas se fier aux publicités alléchantes, présentées par des spécialistes basés dans un autre pays… Au fait, qu’en est-il aujourd’hui de la médecine préventive, de la médecine du travail, de la PMI, de la médecine scolaire ? Ne disait-on pas « que prévenir, c’est guérir » ?…

Laisser un commentaire