Dernier round électoral avant 2022

Entre forte abstention et risque d’une extrême droite à un haut niveau, à la veille de l’entrée dans la campagne présidentielle, les élections de dimanche seront celles de tous les dangers, à moins d’une mobilisation de dernière minute.

 […]  La grande vainqueure du premier tour des élections régionales et départementales de ce dimanche pourrait, une fois de plus, être l’abstention.

 […]

Les électeurs qui s’apprêtent à bouder les urnes évoquent ainsi surtout la défiance envers le monde politique (43 %) et un manque d’intérêt (30 %), selon Elabe.

La campagne passée sous les radars n’aide pas non plus : 41 % des sondés pointent le manque d’information. Un phénomène encore amplifié pour les départementales éclipsées par les régionales.

 […]

De LR à LR-EM, on a joué ces dernières semaines un jeu dangereux : la course à l’échalote avec le RN (tant localement que nationalement) lui a déroulé le tapis rouge.

La question de la sécurité (dont 67 % des Français pensent à tort qu’il s’agit d’une compétence régionale) a été le thème phare de précampagne présidentielle des dirigeants de région de droite sortants, Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou Laurent Wauquiez. Tandis que depuis un an le gouvernement a fait de ces questions (de la loi sécurité globale à celle sur le séparatisme) un enjeu central.

Pari en partie gagné : avec 58 %, la sécurité se place dans le trio de tête des sujets sur lesquels les électeurs affirment qu’ils se détermineront dimanche, selon l’Ifop. Mais la santé (64 %) et l’emploi (62 %) pèseront aussi lourdement, et font davantage écho aux compétences méconnues des conseils régionaux et départementaux.

Reste les surenchères et un climat délétère (de la tribune des militaires à la vidéo d’appel au meurtre du youtubeur Papacito) qui participent de la normalisation de l’extrême droite.

À la veille de l’entrée de plain-pied dans la campagne présidentielle, l’heure est au sursaut, plus que jamais.


Julia H. – Source (Extraits)